Etats-Unis – Génétique : Un homme découvre qu’il est l’oncle de son fils

Un foetus dans le ventre de sa mère | © SIPA/Illustration
Un foetus dans le ventre de sa mère | © SIPA/Illustration

Le groupe sanguin du père ne correspondait pas à celui de son fils…

Aux Etats-Unis, un homme est devenu le père biologique de son fils. Si jusque-là rien d’anormal, l’homme est, génétiquement parlant, l’oncle de l’enfant. Un phénomène qui interpelle l’ensemble de la communauté scientifique.

Selon le site IFLscience, qui relaie l’histoire incroyable, tout est parti d’une fécondation in vitro réalisée sur une Américaine qui avait des difficultés à tomber enceinte. Tout se passe bien et elle donne finalement naissance à un petit garçon neuf mois plus tard. Problème, les médecins se rendent rapidement compte que le groupe sanguin de l’enfant (AB alors que les deux parents sont de type A) prouve qu’il n’est techniquement pas le fils de son père biologique.

Un cas rarissime

En poussant les recherches plus loin, ils découvrent ainsi que le génome du père correspond en réalité à celui de l’oncle de l’enfant. Concrètement, le père biologique aurait, in utero, eu un jumeau. L’embryon, qui ne s’est pas développé, a été aspiré par le fœtus du père. Une mutation qui confère au géniteur deux ADN distincts, son fils ayant hérité de celui de son frère jumeau.

Un phénomène extrêmement rare qui a un nom, le chimérisme (emprunté de la créature de la mythologie grecque qui a une tête de lion, un corps de chèvre et une queue de serpent). Lors d’une double fécondation, il arrive que les deux fœtus (jumeaux dizygotes) fusionnent, un seul continuant à se développer normalement. A noter que plusieurs séries TV telles que Les Experts ou Dr House se sont inspirées du chimérisme pour leurs intrigues.

Source : © 20 Minutes.fr