Etats-Unis : De fausses antennes de téléphonie mobile espionnent les communications – 06/09/2014

Dix-neuf antennes-relais, n’appartenant à aucun fournisseur mobile et dont l’utilisation reste inconnue, ont été découvertes depuis juillet.

Des antennes de téléphonie mobile pouvant intercepter des communications privées ont été découvertes aux Etats-Unis. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)
Des antennes de téléphonie mobile pouvant intercepter des communications privées ont été découvertes aux Etats-Unis. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

De mystérieuses antennes de téléphonie mobile ont été découvertes aux Etats-Unis depuis le début du mois de juillet. Elles pourraient servir à intercepter les communications, selon une compagnie de sécurité mobile. Problème : personne ne sait d’où elles viennent.

Comment a-t-on détecté ces antennes ?

L’existence de ces antennes a été révélée par ESD America, une firme spécialisée dans la sécurité mobile, au magazine Popular Science. Pour tester sa nouvelle technologie de protection des communications, CryptoPhone, la compagnie s’est approchée de bâtiments gouvernementaux et a détecté un système d’écoute. Au long de son expérimentation, elle a découvert plus d’une dizaine “d’intercepteurs”, qui n’avaient jusqu’ici jamais été détectés.

L’entreprise, qui a en tout recensé 19 “faux relais”, précise toutefois que ces “intercepteurs” ne sont pas nécessairement de véritables antennes mobiles. Il pourrait simplement s’agir de technologies permettant d’écouter et de gérer des appels.

A quoi servent-elles ?

Contrairement aux relais mobiles classiques, ces antennes auraient pour but d’intercepter les communications privées et les données des portables qui s’y connectent, rapporte le site Venture Beat (en anglais), mardi 2 septembre.

Selon le dirigeant de la firme, Les Goldsmith, ces antennes envoient un message indiquant que les relais habituels sont indisponibles pour pousser les utilisateurs à s’y connecter. Elles forcent ensuite les portables à arrêter l’encodage classique des communications. “Si vous vouliez écouter un appelce serait la méthode la plus simple”, a expliqué Les Goldsmith à Venture Beat.

Qui les a installées ?

ESD America “affirme avec certitude” que ces antennes n’appartiennent à aucun opérateur mobile connu, après avoir analysé leur structure. Alors qui les a mises en place ? Selon Venture Beat, qui cite un spécialiste de la sécurité du “cloud” (service informatique dématérialisé), ce n’est pas non plus le service de renseignement américain. “La NSA n’a pas besoin d’une fausse antenne, il lui suffit d’aller directement voir l’opérateur pour [écouter votre ligne], a-t-il indiqué au site américain.

Venture Beat évoque en revanche l’hypothèse de relais installés par des “forces de l’ordre ou l’armée“. Selon le patron d’ESD America, plusieurs de ces antennes se trouvent en effet à proximité de bases militaires. L’une d’entre elles est par ailleurs située près d’un casino de Las Vegas. La Commission fédérale des communications (FCC) a annoncé, le 11 août, qu’elle ouvrait une investigation au sujet de l’usage d’intercepteurs par les services secrets étrangers ou par les gangs, rapporte le magazine Forbes (en anglais).

Source : Francetvinfo.fr

Par Marie-Violette Bernard

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz