Essos : Le quartier de la joie à Yaoundé

Le visiteur qui arrive à Yaoundé n’aurait pas de mal à trouver un coin chaud pour se distraire s’il en éprouvait le désir. Il suffirait de s’adresser à n’importe quel yaoundéen, qu’il lui indiquerait Essos.
 
Ce quartier réputé abriter la plus grande concentration de buvettes en tout genre dans la ville aux sept collines. Selon les chiffres officiels des autorités municipales de Yaoundé V, une centaine de bistrots se partagent les 2 km de route principale qui traverse cet arrondissement. Soit une buvette tous les 20 mètres.

Devenu un lieu d’ambiance par excellence, Essos ne connait pas de trêve. Ici, ça tourne 24h/24, 7j/7. Les adeptes de Bacchus en ont pour tous les goûts et pour tous les standings. Les bars les plus sobres, les plus défoncés côtoient les snacks classes et huppés. A chacun son standing. Et dans ce foisonnement de bistrots, on retrouve une diversité de noms de baptême. On y va des plus ordinaires : Doyens, Emergences ; aux plus exotiques : Printemps, Dernier Métro, Parigo, Georges V, Côte d’Azur ; et même atypiques : 90° Clinique, Kirikou, Bato Bayé, Ambassade, etc. Pour les « ambianceurs », la soirée commence toujours par un tour à Essos avant le cabaret ou la discothèque. Et pour les plus férus, la fête se termine généralement au petit matin, encore à Essos, autour d’un plat de bouillon et d’une séparante.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz