Entreprises – Cameroun : Bolloré rate la concession du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi

Pour la seconde fois en 10 jours, le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, a publié le 22 janvier 2014 dans le quotidien gouvernemental, Cameroon Tribune, un communiqué déclarant «infructueux» le marché pour le «financement, la construction et l’exploitation du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi». Le chef du gouvernement camerounais invite par ailleurs «le soumissionnaire» à «passer retirer sa soumission sous quinzaine».

Bollore_kribi_cameroun

Selon les sources de l’agence Ecofin, ce soumissionnaire n’est autre que le groupe Bolloré Africa Logistics, dont l’une des entreprises, Douala International Terminal (DIT), est déjà concessionnaire du terminal à conteneurs du port de Douala. L’identité de ce soumissionnaire est d’autant plus évidente qu’au cours d’une conférence de presse donnée à Yaoundé le 26 février 2013, en marge d’une cérémonie de mise en service de nouvelles locomotives acquises par Camrail, Dominique Laffont, président de Bolloré Africa Logistics, avait clairement indiqué à la presse que le groupe qu’il dirige avait soumissionné pour la concession du terminal à conteneurs du port en construction à Kribi.

Le revirement du gouvernement

Le 18 juin 2013, le ministre camerounais de l’Economie, Emmanuel Nganou Djoumessi, avait mis un terme aux supputations sur l’identité de l’entreprise qui s’adjugera le contrat de concession du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi, en publiant dans le quotidien gouvernemental, une liste d’entreprises retenues pour réaliser certains projets en cours dans le pays, sous le modèle PPP (partenariat public privé). Dans ce communiqué, le ministre Nganou Djoumessi révélait que les travaux de construction du terminal polyvalent au port en eau profonde de Kribi seront effectués par Bolloré Africa Logistics.

Que s’est-il donc passé entretemps, pour que l’appel d’offres pour lequel un adjudicataire avait déjà visiblement été choisi soit ensuite déclaré infructueux ? Selon certaines sources proches du dossier, le revirement de la partie camerounaise tient du désir d’éviter le monopole dans la gestion des terminaux à conteneurs des deux plus grands ports du pays, Bolloré étant déjà opérationnel au port de Douala.

D’autres sources évoquent l’existence d’une offre finalement jugée plus intéressante, venant d’un concurrent plutôt bien connu par le groupe Bolloré. Il s’agit, apprend-on, du français Necotrans. L’on se souvient qu’au cours d’une audience à lui accordée par le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, en avril 2013, le DG de Necotrans, Gregory Querel, bien que s’étant appesanti sur le projet d’un «nouveau schéma d’infrastructures portuaires au port de Douala», n’avait pas caché son intérêt pour le terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi.

La revanche de Necotrans ?

L’arrivée probable de Necotrans sur le futur port en eau profonde de Kribi, qui attend son premier navire au premier semestre 2014, prendrait des allures de revanche, après la bataille que cet autre opérateur français a perdu face Bolloré sur le terminal à conteneurs du port de Conakry, en Guinée. En effet, déclaré concessionnaire du terminal à conteneurs du port de Conakry suite à un appel d’offres gagné devant les concurrents, Necotrans a vu son contrat résilié et attribué à Bolloré dès l’arrivée au pouvoir du président Alpha Condé. Face à cette décision, Necotrans avait dû assigner le groupe Bolloré devant le tribunal de commerce de Nanterre, en France, pour «concurrence déloyale et parasitisme». Le 10 octobre 2013, le tribunal de commerce de Nanterre a rendu la décision obligeant le groupe Bolloré à verser deux millions d’euros (environ 1,3 milliard de francs Cfa) au groupe Necotrans, somme représentant le coût des travaux réalisés par son partenaire Getma, avant que la concession ne soit finalement attribuée à Bolloré Africa Logistics.

Avec Agence Ecofin par BRM

Vous aimez ? Partagez !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz