États-Unis : Entre bluff et gouvernance atypique pour les premiers mois de Trump à la Maison Blanche

Entre bluff et gouvernance atypique pour les premiers mois de Trump à la Maison Blanche

Le 20 janvier 2017, Donald Trump devenait le 45e président des États-Unis d’Amérique. En à peine 3 mois, le régime de l’actuel Président fait déjà l’objet de nombreuses polémiques et de controverses. Retour sur un début de gouvernance, inhabituel pour le pays, de l’homme fort de la Maison-Blanche avec CAMERPOST.

Des écarts trop fréquents dans la gestion interne du pays

Contrairement à beaucoup de ses prédécesseurs, et à la surprise générale, le nouveau locataire de la Maison-Blanche a choisi d’y vivre seul, à l’écart de sa femme et de leur dernier fils qui sont restés dans leur appartement de la Trump Tower à New York. Certes, ce choix peut avoir été fait pour des raisons personnelles, mais il semble révéler la gouvernance atypique de Donald Trump. S’ensuit la nomination de Larry Flynn au poste de conseiller à la sécurité nationale qui un mois après a préféré jeter l’éponge. Toujours au niveau des conseillers, l’éviction de Stephen Bannon n’a cessé de créer la polémique. En effet, pour beaucoup, cette éviction serait due à la mauvaise entente entre le concerné et Jared Kushner, gendre et non moins conseiller de Donald Trump. Alors que de nombreux chefs d’État sont pointés du doigt pour leur népotisme à peine voilé, le chef suprême de l’armée américaine a choisi de nommer sa fille Ivanka en tant que conseillère spéciale auprès de la Maison-Blanche.

Un coup de bluff aux répercussions mondiales

Les faits d’actualités récents ont créé de vives réactions auprès de nombreux acteurs et observateurs de la géopolitique mondiale. Pour cause : l’envoi d’une importante flotte en direction de la péninsule nord-coréenne. En réponse à cette déclaration qui sonne plus comme une déclaration de guerre qu’autre chose, le gouvernement nord-coréen a réagit en précisant qu’il prendrait des mesures contre toute provocation, en se défendant s’il le faut avec des armes. En réalité, cette armada devait prendre la direction de l’océan indien pour procéder à des exercices militaires conjoints avec les forces armées australiennes.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite
PARTAGER