Des enfants collectent des fientes de pigeon au Maroc

Des enfants collectent des fientes de pigeon
Des enfants collectent des fientes de pigeon au Maroc

Dans la ville de Fès, les enfants à la recherche de quelques dirhams savent comment les gagner. Direction les toits de la ville et leurs nombreux pigeonniers. CAMERPOST vous dit pourquoi.

Un moyen comme un autre de se faire de l’argent de poche.

Pour un propriétaire d’une boutique situé dans la médina de Fès, les fientes de pigeon sont doublement bénéfiques pour la communauté locale. En plus de son commerce de cuir, il dispose d’un pigeonnier sur le toit de son local. Une bonne affaire sachant qu’il vend ses pigeons voyageurs à plusieurs centaines de dirhams l’unité. Ainsi, pour éviter l’insalubrité des lieux, il demande à quelques enfants du coin de venir racler le sol, et de mettre de côté les excréments d’oiseaux. Pour lui, ceci assure la propreté des lieux, et les enfants qui gardent la fiente peuvent la revendre aux tanneurs des environs. Ils gagnent ainsi leur argent de poche. Comme beaucoup, ce commerçant considère cette pratique comme pouvant contribuer de manière efficace au bien-être de la médina, car les pigeonniers abondent sur les toits de la ville.

Des capacités impressionnantes sur le cuir

Depuis le XIIe siècle, le Maroc a acquis une solide réputation en matière de traitement du cuir. Les tanneries y sont d’ailleurs en très grand nombre. Nous y avons rencontré un artisan qui exerce depuis près de 30 ans. Son expérience lui a permis de comprendre que les fientes de pigeons contribuaient à l’assouplissement du cuir. Certes, quand on pense à leurs origines, ces excréments d’oiseaux ont un caractère quelque peu dégoûtant, mais elles représentent une matière indispensable pour obtenir du cuir de bonne qualité. C’est d’ailleurs un point qu’a tenu à préciser notre artisan en indiquant que c’est bien de la fiente dont il est question et non de matière fécale. Cette matière est donc bel et bien présente un peu partout dans la ville et les enfants qui savent où les plus grosses « productions » sont localisées restent les meilleurs des collecteurs.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite
PARTAGER