Eliminatoires Russie 2018 : Hugo Broos contraint de changer ses plans

Hugo Broos, l'entraîneur des Lions indomptables du Cameroun,  face aux journalistes | © CIN / Jean-Marie NKOUSSA / Illustration
Hugo Broos, l’entraîneur des Lions indomptables du Cameroun, face aux journalistes | © CIN / Jean-Marie NKOUSSA / Illustration

Le sélectionneur des lions indomptables fait face à des défections dans le groupe des 23 convoqués. Il doit revoir son dispositif dans l’optique de la confrontation avec l’Algérie.

Le staff technique camerounais a fait appel à 23 footballers, dans l’optique de la double confrontation avec l’Olympique de Marseille et l’Algérie. Deux des 23 lions initialement convoqués ne seront plus de la partie en France et en Algérie.

Jacques Zoua Daogari du club allemand de Kaiserlautern a été déclaré forfait samedi dernier. Il a contracté une blessure en club. Il sera indisponible pendant deux semaines. Un coup dur pour Hugo Broos qui comptait sur la capacité de percussion de l’attaquant. L’ancien joueur de Coton sport de Garoua aurait pu être utile aussi bien sur le front de l’attaque que sur le coté. Il peut également revenir sur ses pas et donner un coup de main dans l’entre jeu. Il aurait en général été précieux face aux véloces algériens. Sa puissance et sa vitesse auraient permis de secouer davantage une défense des fennecs perfectible. Il avait déjà séduit Volker Finke, l’ancien sélectionneur des lions indomptables. L’allemand utilisait Jacques Zoua dans le même registre. Pour pallier son indisponibilité, le technicien belge Hugo Broos fait appel au milieu de terrain Dani Ndi du Sportig Gijon en Espagne. Les deux lions n’ont pas forcément les mêmes qualités.

Adolphe Teikeu du fc Sochaux en Ligue 2 française n’a pas été convoqué par le sélectionneur. La blessure contractée au mois de septembre y est pour beaucoup. Le défenseur central s’est révélé comme une valeur sure. Présent physiquement il aurait également constitué un complément à Nicolas Nkoulou, jugé un peu lent. En son absence Hugo Broos pourrait une fois de plus aligner deux hommes assez ressemblants en défense centrale. Aurélien Chedjou et Nicolas Nkoulou sont jugés lents par des observateurs sportifs. Ils évoluent dans le même registre, ce qui n’est pas rassurant face à des attaquants aussi véloces que ceux de l’Algérie.

Algérie-Cameroun est une rencontre qui promet d’être riche en spectacle. Le vainqueur prendra une belle option pour la suite du tournoi éliminatoire. Hugo Broos et son staff ont du pain sur la planche. Ils devront trouver la formule idéale pour bousculer et vaincre les fennecs.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo