Elikia : Vérone Mankou ouvrira une boutique à Douala en 2015 – 25/02/2015

Vérone Mankou, directeur général de la société congolaise VMK.
Vérone Mankou, directeur général de la société congolaise VMK.

D’ici la fin de l’année 2015, les Camerounais passionnés de smartphones et de tablettes pourront tester «la Way-C», présentée comme étant la première tablette africaine, qui est commercialisée depuis décembre 2011 ; ainsi qu’ «Elikia», le premier smartphone africain, mis sur le marché à la fin de l’année 2012. Ces deux produits sont commercialisés par la société VWK fondée et dirigée par le congolais Vérone Mankou, le concepteur des deux appareils sus mentionnés, et qui ambitionne d’ouvrir une boutique à Douala cette année.

Après Brazzaville, celui que certains médias surnomment déjà le «Steve Jobs congolais» vient d’ouvrir la seconde boutique de VMK sur le continent africain à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Son plan d’expansion cette année prévoit, en plus de Douala, la capitale économique du Cameroun, l’ouverture de boutiques VMK à Kinshasa, en RD Congo, et à Dakar au Sénégal.

«Mon ambition première est de réduire le fossé numérique en Afrique. Ces boutiques VMK seront installées pour rendre les nouvelles technologies accessibles au plus grand nombre de personnes que possible. Nous offrirons donc une sélection de produits de haute qualité», souligne Vérone Mankou.

Depuis Elikia, le smartphone qui a fait sa renommée, Vérone Mankou a produit plusieurs autres appareils téléphoniques, dont le prix varie entre 12 000 francs Cfa et 20 000 francs Cfa, afin de les rendre accessibles aux petites bourses. Ces équipements qui sont encore assemblés en Chine devraient bientôt l’être en République du Congo. L’usine qui a requis un investissement d’environ un milliard de francs Cfa devrait être basée à Mpila, près de Brazzaville. Sa production sera de 350 téléphones par mois.

Source : © Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz