Elevage: Le poulet congelé fait encore des ravages dans l’aviculture camerounaise

Selon François Djonou, secrétaire général de l’Interprofession avicole du Cameroun (Ipavic), les producteurs de poussins d’un jour, plus connus sous la dénomination technique d’accouveurs, ont dû, en 10 jours, détruire 260 000 poussins d’un jour. Cette destruction de poussins visait à éviter des charges supplémentaires de nutrition, à cause du ralentissement d’activité observé chez les fermiers locaux, dont plusieurs ont dû jeter l’éponge à cause de l’envahissement du marché par le poulet congelé importé.

A en croire ce responsable de l’Ipavic, en considérant que chaque poussin est vendu aux fermiers à 400 francs Cfa, cela fait une perte sèche de 104 millions de francs Cfa pour l’ensemble des accouveurs.

A l’effet de booster la production locale de poulets mise à mal par des importations massives, et à l’instigation de l’Association pour la défense des intérêts collectifs (Acdic) qui avait conduit un plaidoyer, le gouvernement camerounais avait suspendu l’importation de poulets congelés à partir de 2005. Mais, soutient-on au sein de l’Ipavic, des importateurs véreux, avec le concours de douaniers corrompus, outrepassent l’interdiction d’importation de poulets congelés et inondent le marché de ces produits bon marché et de qualité plus que douteuse. Depuis quelques mois, des opérations coups de poing du ministère du Commerce ont permis de saisir plusieurs tonnes de poulets congelés sur les marchés camerounais.

( Agence Ecofin ) –

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz