Egypte : Abdel Fattah Al Sissi et François Hollande évoquent les droits de l’homme

 Abdel Fattah al-Sissi a accueilli François Hollande ce dimanche dès sa sortie de l'avion. | © AFP
Abdel Fattah al-Sissi a accueilli François Hollande ce dimanche dès sa sortie de l’avion. | © AFP

Le président français François Hollande a indiqué que « le respect des droits de l’homme est aussi un moyen de lutte contre le terrorisme », lors d’une conférence de presse avec son homologue égyptien, Abdel Fattah Al Sissi, dimanche au Caire.

La lutte contre le terrorisme « suppose une fermeté mais aussi un Etat, un Etat de droit », a dit Hollande au premier jour de sa visite en Egypte, deuxième étape d’une tournée au Proche Orient qui englobe le Liban et la Jordanie.

De son côté, le président égyptien a défendu le registre de son pays en matière de droits de l’homme, soulignant la situation par laquelle passe la région, y compris l’Egypte.

Ex chef d’état-major de l’Armée égyptienne et auteur d’un putsch contre le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, M. Sissi a expliqué que l’évocation de violations de droits de l’homme pendant son mandat est l’œuvre « de forces du mal qui cherchent à détruire l’Egypte ».

Il a ajouté que les droits de l’homme comprennent aussi « le droit à l’enseignement, au traitement médical et à l’habitat ».

Lui répliquant, le président français a dit que « les droits de l’homme veulent dire la liberté de la presse, la liberté d’expression et l’existence d’un système judicaire capable de répondre à toutes les questions posées ».

A la veille de la tournée de M. Hollande, l’Union internationale des droits de l’homme, Amnesty International et Human Rights Watch ont dénoncé « le silence assourdissant» de la France vis-à-vis des violations de droits de l’homme en Egypte.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz