Éducation de Base : Lancement du programme pilote de financement basé sur la performance

Youssouf Adidja Alim, ministre de l’ Education de base, dans une salle de classe avec des élèves | Photo d’illustration

Ce programme financé par la banque mondiale a pour objectif d’encourager et de récompenser les meilleurs résultats dans le système éducatif de base.

Le gouvernement camerounais prend progressivement le chemin de nouvelles orientations pour améliorer son système éducatif de base. Ce jeudi à Yaoundé l’on a assisté au lancement du pré pilote du programme de financement basé sur la performance, en présence du ministre de l’éducation de base et de la représentante de la banque mondiale.

Améliorer la qualité des services d’éducation effectuées en primant l’atteinte des meilleurs résultats, « s’assurer que les enseignants sont sur place, qu’ils soient bien équipés, que les enfants apprennent bien à l’école et que les filles augmentent leur participation à l’école » sont les principaux objectifs énoncés par Élisabeth Huben, directrice des opérations de la banque mondiale.

La patronne de l’institution en charge de l’éducation de base, Youssouf Hadjija Alim, séduit par l’initiative a décidé dans un premier temps de mettre le programme en phase expérimentale jusqu’à la fin de cette année. Pour cela 20 écoles ont déjà été répertoriées dans l’arrondissement de Lagdo. Après la phase expérimentale, le programme va conduire à la signature d’un nouveau projet. 400 écoles publiques seront construites avec un finalement de 100 millions de dollars en cinq ans.

La raison principale ayant motivée le gouvernement à s’associer à ce projet c’est le succès enregistré pendant 10 ans par la banque mondiale dans les services de santé au Cameroun.

© CAMERPOST par Alain Ghislain Kanga