Ebola: Le Sénégal n’envisage pas de fermer sa frontière avec le Mali- 28/10/2014

Eva Marie Coll Seck, ministre sénégalais de la santé et de l’action sociale.
Eva Marie Coll Seck, ministre sénégalais de la santé et de l’action sociale.

Le gouvernement sénégalais ne compte pas pour le moment fermer ses frontières avec le Mali qui a enregistré la semaine dernière son premier cas confirmé de fièvre Ebola, une fillette de deux ans décédée suite à sa contamination au sud de la Guinée, selon Eva Marie Coll Seck, ministre sénégalais de la Santé et de l’Action sociale.

Le professeur Seck citée par l’agence de presse sénégalaise (APS, publique) a justifié cette décision de Dakar par le fait qu'”au Mali, il n’y a pas d’épidémie hors contrôle, il n’y a pas d’épidémie qui vient vers nous”, quoi que Kayes, la ville où est décédée la fillette, est frontalière avec le Sénégal.

“Si la fermeture de la frontière avec le Mali n’est pas envisagée contrairement avec la Guinée où sévit depuis plusieurs mois l’épidémie, le contrôle sera renforcé. D’ailleurs, une mission en direction des villes frontalières est prévue dans ce sens pour un contrôle sera accru avec le lavage des mains, les prises de températures avec des thermo flashs. Dans cette mission, il sera question d’un renforcement de la région médicale de Tambacounda et les districts qui font déjà du bon travail”, a expliqué le ministre.

Au mois d’août, le Sénégal a fermé ses frontières terrestres, maritimes et aériennes avec la Guinée Conakry. Au même moment, Dakar a suspendu les vols et navires en provenance du Liberia et de la Sierra.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz