Droits de retransmission : Les radiodiffuseurs africains mutualisent leurs efforts

Les radiodiffuseurs africains mutualisent leurs efforts | © REUTERS/Regis Duvignau
Les radiodiffuseurs africains mutualisent leurs efforts | © REUTERS/Regis Duvignau

Les responsables de chaînes de radio et télévisions africaines de service public membres de l’Union africaine de radiodiffusion (UAR, ex-URTNA) ont décidé de mutualiser leurs efforts en mandatant leur organisation pour négocier en leur nom les droits de retransmission des Coupes d’Afrique des nations (CAN) 2017 et 2019 et des Coupes du monde 2018 et 2022.

«L’objectif de cette décision est de contribuer à la maîtrise de la hausse des coûts des droits de retransmission des événements sportifs et de définir une stratégie commune pour permettre à un maximum de télévisions nationales africaines d’accéder aux droits de retransmission de la prochaine édition de la CAN à moindres coûts », peut-on lire dans un mémorandum lu à l’issue de la journée de réflexion tenue mardi à Dakar.

Les télévisions continentales sont confrontées à une tendance haussière des coûts des droits de retransmission des évènements sportifs dont la plus frappante est celle de la CAN d football. Détenus par le groupe français Lagardère, des droits de retransmission de la plus grande manifestation sportive du continent sont passés de 450 millions francs CFA en 2011 à près de 900 millions francs CFA.

A propos de la CAN, les directeurs généraux de chaînes membres de l’UAR ont préconisé qu’elle soit déclarée «événement sportif majeur» afin que les gouvernants puissent en garantir l’accès à leurs citoyens.

A l’ouverture du conclave, un message audiovisuel du président sénégalais, Macky Sall, a été diffusé. Il en appelle notamment à la Confédération africaine de football (CAF) à faciliter l’accès du grand public à la retransmission de ses manifestations.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz