Disparition de Papa Wemba : les artistes camerounais chagrinés

les artistes camerounais chagrinés par la disparition de Papa Wemba | © APA
les artistes camerounais chagrinés par la disparition de Papa Wemba | © APA

Depuis l’annonce ce dimanche 24 Avril 2016 du décès du Roi de la Rumba, les chanteurs sont dans le désarroi.

La disparition de Jules Wembadio Pene Kikumba a créé la consternation au sein des musiciens camerounais. Connu sous le pseudonyme de Papa Wemba, il a rendu l’âme ce dimanche, en côte d’ivoire.  La Nouvelle Expression est allée à la rencontre des artistes musiciens un jour après le décès de l’ambassadeur de la world music. « La consternation est à son comble car l’Afrique vient de perdre un de ses dignes fils. Je le connais à travers plusieurs de ses musiques car c’est quelqu’un de ma génération. Il est pour moi un grand artiste dans le cadre de la musique Congolaise, Africaine et même Mondiale. J’ai mal parce que mes collaborateurs et moi étions en train de voir comment l’inviter en 2017 au Festival Fomaric. Je garde de lui un souvenir de grand chanteur. Plusieurs fois il a joué au Cameroun avec l’artiste Musicien Papillon, je crois que c’est quelqu’un de sociable. Vraiment c’est arrivé, Dieu a décidé de le prendre au moment où il veut. Ce que l’on aime c’est ce que Dieu veut aussi », regrette Nkotti François, artiste musicien.

Tenant la balle au bond, Nicole Mara fait savoir qu’elle a été marquée par l’humilité, la simplicité et la fluidité dans les chansons du roi de la Rumba. « La planète entière est en deuil car le patriarche de la Rumba est tombé sur un champ de bataille ; Papa Wemba a eu une carrière digne d’une icône de son rang à travers l’univers, surtout que tous ses albums étaient des tubes à succès, Voilà qu’aujourd’hui son départ va impacter sur la musique congolaise, surtout qu’il était le pilier d’une référence pour beaucoup de génération. C’est une bibliothèque musicale qui s’en va », déplore Nicole Mara, artiste musicienne. Le saxophoniste et chanteur Manu Dibango n’est pas également resté indifférent face à la disparition du « pape » de la Rumba « Papa Wemba était la voix de l’Afrique, un de ceux qui ont porté le talent et l’art Africain à son firmament. Nous sommes tous orphelins ce dimanche », déplore-t-il.

En effet, de nombreux artistes musiciens camerounais ont réagi depuis le décès de papa Wemba. Il a été victime d’un malaise lors d’un concert à Abidjan en Côte-d’ivoire, le samedi 23 Avril au festival des musiques urbaines d’anoumabo (Femua).

Source : © La Nouvelle Expression

Par Amélie Dita, Stg

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz