Diplomatie : Washington félicite Dakar pour la tenue du procès de Hissène Habré – 21/07/2015

John Kirby, porte-parole du département d'Etat américain | © Wikipedia
John Kirby, porte-parole du département d’Etat américain | © Wikipedia

Le gouvernement américain félicite le Sénégal et l’Union africaine pour avoir organisé le procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré, poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et torture, a appris APA de source officielle.

«Les États-Unis félicitent le gouvernement du Sénégal et l’Union africaine pour avoir traduit l’ancien président tchadien Hissène Habré devant les Chambres africaines extraordinaires», affirme John Kirby, porte-parole du département d’Etat américain, dans un communiqué reçu à APA.

L’ancien homme fort de N’Djamena est jugé depuis hier lundi par la Cour d’assises des Chambres africaines extraordinaires. Exilé depuis 1990 à Dakar, il a été arrêté fin juin 2013 puis inculpé 2 jours suivants.

Le début de son procès a été marqué lundi par plusieurs incidents, lui-même étant de force extrait de sa cellule après son refus de comparaitre. Malgré tout, dès son entrée dans la salle d’audience, il a fustigé une «mascarade» de procès et dénoncé «l’impérialisme et le néocolonialisme».

Ce mardi, le juge a ordonné aux gardes pénitentiaires de le faire comparaître de force.

«Comme signe de notre soutien pour ces procédures, l’ambassadeur des États-Unis au Sénégal, M. James Zumwalt et l’Ambassadeur itinérant des États-Unis chargé des questions relatives aux crimes de guerre, M. Steven Rapp ont assisté à l’ouverture du procès, ce lundi matin, à Dakar», poursuit John Kirby, porte-parole du département d’Etat américain.

Selon lui, ce procès est une étape importante vers la justice pour les victimes des atrocités commises sous le régime de Habré de 1982 à 1990, et devrait encore servir comme un autre avertissement que, peu importe leur position, les auteurs d’atrocités seront tenus pour responsables.

© Camer Post avec © APA