Le diabète en forte progression, surtout en Afrique

Le diabète en forte progression, surtout en Afrique

D’après les estimations de la Fédération internationale du diabète, 415 millions d’individus souffrent de diabète dans le monde. Ce fléau progresse très rapidement. La plupart des victimes de cette maladie sont surtout des personnes vivant dans les pays à faible revenu comme l’Afrique. Or, le traitement contre le diabète coûte encore trop cher et n’est pas à la portée de tous. CAMERPOST vous donne plus de détails sur le sujet.

Diabète: une épidémie inquiétante en Afrique

En Afrique, le pourcentage de personnes atteintes de diabète augmente. Selon les experts, l’avancée de ce fléau est due en grande partie à l’urbanisation rapide des villes africaines, la modification des habitudes alimentaires, les mutations environnementales et l’augmentation de l’espérance de vie.

Malgré l’augmentation du nombre de personnes victimes de diabète, le financement mondial face à ce problème de santé publique reste faible. Les experts pensent que d’ici 2040, le fléau touchera 642 millions d’individus, dont 42 millions, en Afrique. Dans ce continent, la plupart des individus ne disposent pas de moyens pour se payer un traitement. C’est pourquoi le diabète est la cause de 10% des décès en Afrique.

Sensibiliser les gens sur le diabète avec une pétition en ligne

Face à l’indifférence des responsables de la société internationale sur ce fléau, les chercheurs et les médecins essaient de réveiller la conscience internationale par le biais d’une pétition en ligne. Grâce à cette pétition, ils souhaitent apporter de l’espoir aux malades à faibles revenus.

Cette mobilisation internationale a aussi pour but de favoriser l’évolution des recherches sur le traitement contre le diabète. Les initiateurs du projet espèrent développer une plateforme regroupant les malades, les pouvoirs publics, les chercheurs, le secteur privé et les bailleurs.

Ils veulent également inciter l’industrie pharmaceutique à baisser le prix du traitement afin que les pays à faible revenu comme ceux de l’Afrique puissent accéder aux traitements. L’approvisionnement annuel en insuline pour traiter un diabète de type 1 est l’équivalent de plus de 17% du revenu pour une famille africaine.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz