Les dépouilles humaines ont aussi un impact sur l’environnement

dépouilles humaines
Les dépouilles humaines ont aussi un impact sur l’environnement

Au vu des impacts grandissants des dérèglements climatiques sur l’environnement, des scientifiques recherchent les causes des pratiques humaines nocives à l’environnement afin de les éviter. Dans ce cadre, il s’avère que les dépouilles humaines ont leur pars, dans le dérèglement climatique. CAMPERPOST vous en dit plus.

Une concentration chimique importante dans les cimetières et les jardins du souvenir qui accueillent les cendres

L’assemblée des géosciences de l’Union européenne, tenue le mercredi 26 avril dernier a permis de connaître l’impact des dépouilles humaines sur l’environnement. En effet, selon les recherches, le corps des défunts, inhumés ou incinérés laisse des composés chimiques dans le sol des cimetières et des jardins du souvenir. Si certains éléments comme le fer, le zinc, le phosphore ou le calcium issus de ces décombres sont bénéfiques pour les éventuelles futures cultures, parcs ou forêts à venir sur les sites en questions, le s restes humains produisent également des éléments nocifs. Le mercure, utilisé pour soigner la dentition humaine est cité en exemple. Ses éléments risquent pourtant de persister dans le temps, et peuvent demeurer des siècles ou des millénaires durant. À ces éléments chimiques s’ajoute la forte odeur dégagée par les corps en décomposition et son impact sur l’air libre.

Avec l’accroissement des dérèglements météorologiques matérialisés par des phénomènes peu communs comme le récent Iceberg de Ferryland, il est important de prendre en considération chaque cause, comme celle des dépouilles humaines précitées, pouvant mener, associée à d’autres causes, au réchauffement climatique.

Un colossal Iceberg sur les côtes canadiennes

Le village de Ferryland, à Terre-Neuve et Labrador est au centre des intérêts des curireux depuis un certain temps. Juste en face de ce village de la province e Terre-Neuve, se dresse, dans les eaux peu profondes un immense Iceberg de quelques 46 mètres de haut. Certains comparent cet imposant bloc à la statue de la liberté, rappelons-le, haute de 46,05 mètres.

Chaque année, au début de la saison printanière, il est habituel de voir des morceaux de glace se détacher de la banquise au large de Canada, mais cette fois celui-ci est différent par sa grande taille.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite