COCO ARGENTEE – Portrait d’une égérie

Le premier album de Coco Argentée intitulé « Nostalgie » arrive en 2011 sur la scène musicale comme une bombe. Elle fait tout de suite un buzz et la majorité des mélomanes entendent parler pour la première fois de celle-là qui ne va pas tarder à se révéler comme la nouvelle égérie du Bikutsi.

img_coco_argentee_avec_journalistes

Et depuis lors, les amoureux de bonne musique n’ont de cesse de savourer les bonnes sonorités de ce premier opus de la « Go Argentée ». Lorsque le public découvre cette jolie petite femme aux formes généreuses et aux coups de reins envoûtants, il ne doute pas qu’elle traîne avec elle une longue carrière riche d’aventures et d’expériences. Pour Corine NTYAME, de son vrai nom, tout commence à l’âge de six ans à la Chorale « La Vois des Anges » à NGOUMOU.

Malgré la réticence de ses parents, la « Go Argentée » ne va pas lâcher sa passion. Au contraire, une fois au secondaire, elle commence à affirmer son talent et fait la première partie de Manu DIBANGO avec son groupe du Collège Victor Hugo. Par la suite, elle fera beaucoup de cabarets, surtout dans la ville de NGAOUNDERE, où elle a suivi son père, Monsieur Thomas MEKOULOU NDENGUE, en poste comme cheminot. Son vrai envol, elle le connaît de façon tout-à-fait inattendue. Alors qu’elle se retrouve à NDJAMENA, comme beaucoup d’élèves camerounais à cette époque pour passer l’examen du Baccalauréat, elle prend le micro un soir dans un cabaret pour s’amuser après les dernières épreuves. C’est le départ d’une belle aventure qui va la conduire en Belgique et puis finalement au Luxembourg où elle réside en ce moment.

« Nostalgie » est un album de variété de huit titres. On y retrouve du Bikutsi, des Ballades, du Zouk, etc. Le titre phare « Dans la tanière » sera d’abord plébiscité par le public. Ensuite, l’on va découvrir les autres titres tout aussi suaves comme « Ndjaména », « You can change », « Kamer », « Déchirure », « Mbanzé », « Coco argentée » et « Akeya ». Une version Remix sera ensuite mise sur le marché en 2012.

Cette artiste qui touche tous ceux qui l’approchent pour sa gentillesse, son énergie, sa disponibilité et son humilité, a un agenda hyper chargé de spectacles, que ce soit au Cameroun ou à l’extérieur. Elle n’en finit pas de tourner. Bien heureusement, elle est entourée d’une équipe de professionnels qui gère tout ça, et dont un certain TANKO DIMENKO, qu’on ne présente plus dans le milieu musical, est le maestro.

Alors qu’elle vient d’entrer en studio pour un nouvel album, le dernier connaît un rebondissement, comme toute œuvre bien faite, avec un autre titre « Kamer » qui, en ce moment passe en boucle dans tous les coins chauds du Cameroun et les médias. C’est dire si le public a vraiment apprécié ce premier coup de maître. Vivement la confirmation avec le nouveau bébé en gestation.

Patrick Fouda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz