Croissance économique : les initiatives de numérisation des paiements en guise de solution pour l’Afrique

Des chefs d'entreprises camerounais concernés par la numérisation des paiements | DR
Des chefs d’entreprises camerounais concernés par la numérisation des paiements | DR

Selon une étude de l’Organisation des Nations Unies, les paiements numériques pourraient stimuler les recettes fiscales de près de 500 millions de dollars chaque année et encourager la modernisation économique du pays qui s’y lance. A la lecture d’un communiqué de presse d’APO à ce sujet, l’on peut lire que l’exemple de la Tanzanie est mis en avant dans l’étude en question. La nouvelle étude de l’Alliance Better Than Cash de l’Onu portant sur les initiatives de paiement numérique en Tanzanie révèle que les résultats très encourageants ont été obtenus jusqu’ici par le gouvernement.

C’est ainsi qu’en numérisant les paiements que les entreprises et les citoyens versent au gouvernement, la Tanzanie a déjà : enrichi son secteur touristique en réduisant les fuites de capitaux dues aux paiements en espèces, notamment des frais d’entrée dans les réserves naturelles, de plus de 40 %, favorisant ainsi les investissements et l’emploi ; réduit les inefficacités bureaucratiques, notamment en raccourcissant les délais d’autorisation douanière pour les importations, de neuf jours à moins d’une journée ; amélioré la transparence entre les citoyens et les gouvernements en numérisant les paiements d’impôt, créant ainsi une preuve électronique de paiement et offrant aux citoyens une protection contre la fraude.

Un exemple que bien de pays africains comme le Cameroun pourrait copier d’autant plus qu’elles sont nombreuses les économies émergentes qui se battent pour moderniser leur économie, améliorer la transparence et favoriser une croissance durable tout en revoyant l’inclusion financière. CAMERPOST lit également que pour ce qui est de la Tanzanie, ce pays a surmonté les obstacles de l’adoption des paiements numériques de personne à gouvernement (P2g) et d’entreprise à gouvernement (B2g). Comment ? «Par exemple, lorsque de petits commerçants étaient réticents à numériser les modalités de paiement de leur point de vente, tenus de prendre à leur charge la totalité des coûts d’achat des équipements électroniques, le gouvernement a conclu un partenariat avec l’Association du commerce de la Tanzanie pour subventionner les coûts », indique le document. Celui-ci insiste sur les avantages de numérisation qui s’étendent au-delà de la sphère économique.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz