Criminalité transfrontalière : Le Cameroun et le Tchad renforcent la sécurité à leurs frontières

Le Cameroun et le Tchad renforcent la sécurité à leurs frontières | © PRC/Archives
Le Cameroun et le Tchad renforcent la sécurité à leurs frontières | © PRC/Archives

Le Cameroun et le Tchad ont décidé de renforcer la sécurité à leurs frontières afin de lutter efficacement contre la criminalité transfrontalière au moment où le président tchadien Idriss Déby Itno a entamé ce vendredi au Cameroun, une visite officielle de deux jours avec au menu un tête-à-tête avec son hôte, Paul Biya.

La situation sécuritaire actuelle marquée par des attaques terroristes de la secte nigériane Boko Haram au Cameroun et au Tchad et la résurgence du phénomène des « coupeurs de route » du nom de ces bandits de grand chemin qui sévissent dans les deux pays, ont poussé Yaoundé et N’Djamena à prendre des mesures spécifiques.

Dans cette perspective, les autorités administratives et sécuritaires du département du Mayo-Rey au Cameroun et leurs homologues du Monts Lam au Tchad organisent depuis jeudi, à Touboro (Extrême-nord) une réunion de concertation pour faire le point sur la sécurité frontalière et transfrontalière.

Outre le renforcement de la guerre contre Boko Haram, figurent également, figurent dans les entrevues le phénomène de coupeurs de route, le transport, le vol des bétails, les prises d’otages et le commerce entre les deux départements qui partagent une longue frontière.

La rencontre de Touboro a permis aux autorités des deux pays de faire un bilan de la première rencontre tenue en 2012 au Tchad.

Les trois commissions qui avaient été mises sur pied, à savoir les activités économiques, transports et maintien de l’ordre et sécurité, ont chacune présenté un diagnostic sans complaisance des difficultés rencontrées par les populations des deux pays et ont proposé des solutions appropriées.

© CAMERPOST avec © APA