Course de l’espoir : A 50 ans, Sarah Etongue affronte le Mont Cameroun « pour la paix »

A 50 ans, Sarah Etongue affronte le Mont Cameroun « pour la paix » | Ph. Archives

L’ancienne championne de l’ascension du Mont Cameroun, Sarah Liengu Etongue, 50 ans, a de nouveau pris le départ de cette épreuve d’alpinisme samedi matin à Buea (Sud-Ouest), aux côtés de 600 autres athlètes, «pour la paix et l’unité» dans son pays, a-t-on appris auprès du comité d’organisation.

«Ma’a Sarah is comming back to run for peace and unity in Buea and in Cameroon» («Ma’a Sarah fait son retour mais va courir pour la paix et l’unité à Buea et au Cameroun»), pouvait-on lire sur une banderole brandie sur la ligne de départ, et expliquant l’acte de celle qui fut sacrée à sept reprises au pied du «Char des dieux».

Climat de contestation

L’allusion est ici faite au climat de contestation et même de violences qui règne depuis novembre dernier dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à la suite de revendications d’abord corporatistes d’enseignants et d’avocats, et qui se sont finalement muées en exigence du fédéralisme, voire de sécession des zones anglophones du pays.

Elle-même originaire du Sud-Ouest, Sarah Liengu Etongue avait mis un terme à sa carrière en 2014 après 25 ans de compétition.

En reconnaissance de sa combativité et du modèle de vie qu’elle représente, le gouvernement camerounais lui avait offert une résidence et fait ériger un monument à sa gloire dans sa ville natale de Buea.

L’ascension du Mont Cameroun, d’une longueur totale de 42 kilomètres en aller et retour, se court sur un relief à la fois abrupt et rocailleux sur les flancs d’une montagne de 4100 mètres d’altitude.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz