Cour Pénale Internationale : La juge Silvia Fernandez de Gurmendi élue Présidente – 12/03/2015

La juge Silvia Fernandez de Gurmendi, nouvelle Présidente de la CPI. | Photo courtesy of ICC/Flickr
La juge Silvia Fernandez de Gurmendi, nouvelle Présidente de la CPI. | Photo courtesy of ICC/Flickr

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) réunis en session plénière ont élu, mercredi, la juge Silvia Fernández de Gurmendi (Argentine) Présidente de la Cour pour une durée de trois ans, indique une note d’information transmise à APA.

La nouvelle présidente qui prend fonction ‘’immédiatement” sera aidée par la juge Joyce Aluoch du Kenya, élue première vice-présidente et la juge Kuniko Ozaki du Japon, seconde vice-présidente, précise le texte.

‘’Je ferai de mon mieux pour être à la hauteur de la confiance que mes collègues ont placée en moi” a déclaré Mme Fernandez, après son élection, se réjouissant de ‘’travailler avec les deux vice-présidentes, (…) et tous les autres juges et organes de la Cour”.

Elle a associé à cette collaboration l’Assemblée des États Parties, la société civile et la communauté internationale dans son ensemble, dans ‘’l’accomplissement du mandat important de la CPI en faveur de la justice, de la paix et de la primauté du droit” a poursuivi la Présidente Fernández de Gurmendi.

Par ailleurs, la nouvelle présidente de la CPI a exprimé sa ‘’profonde reconnaissance” au Président sortant, le juge Sang-Hyun Song, ainsi qu’aux vice-présidents Sanji Mmasenono Monageng et Cuno Tarfusser pour ‘’leurs contributions exceptionnelles au cours de leurs mandats”.

La Présidence de la CPI– constituée d’un Président et de deux vice-présidents – définit les orientations stratégiques pour l’ensemble de la Cour, assure la coordination avec les autres organes et consulte le Procureur sur les questions présentant un intérêt commun.

‘’Conformément au Statut de Rome, qui est le traité régissant le fonctionnement de la Cour, la Présidence est chargée de la bonne administration de la Cour, exception faite du Bureau du Procureur”, souligne la note d’information.

En outre, la Présidence (…) examine les recours formés contre certaines décisions du Greffier et conclut avec les États et les organisations internationales des accords de coopération liant la Cour dans son ensemble.

La CPI a annoncé le même jour qu’elle jugerait l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et l’ex-chef de milice Charles Blé Goudé au cours d’un seul procès, les deux hommes étant accusés des «mêmes crimes» lors des violences postélectorales de 2010-2011 en Côte d’Ivoire.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz