Coupes de la Caf : Des clubs camerounais sans gardien de but

Des clubs camerounais sans gardien de but | Ph. © PRC

Cotonsport et Apejes sont les équipes qui vivent cette situation. Elles disputeront la phase retour des préliminaires, les 18 et 19 février aux Sud Soudan et Sénégal.

Les deux représentants du Cameroun ont en fait embarqué avec un seul gardien de but, chacun. De manière générale lesdits clubs ont des possibilités de rechange à tous les autres postes, mais ne disposent pas d’un gardien de but réserviste ! le dernier rempart sera pour l’occasion, un gardien peu titularisé la saison dernière.

Le vice-champion du Cameroun 2016, Cotonsport de Garoua, se rend à Juba la capitale du Sud Soudan sans ses gardiens numéro 1 et 2. Georges Bokwe, champion d’Afrique 2017 au Gabon, est des plus incertains. Il serait en Europe pour des tests de sélection. Il sera donc indisponible pour la Ligue africaine des Champions. Simon Omossola, l’habituel numéro 2 au poste de gardien de but, ne sera pas non plus de l’expédition sud-soudanaise. Il fait partie de la sélection camerounaise des (-20 ans), qui disputera la Coupe d’Afrique junior en Zambie, du 26 février au 12 mars 2017. Le sélectionneur Ashu Bessong n’a pas voulu le libérer, les lionceaux devant rallier la Zambie le dimanche 26 février pour acclimatation. Le technicien voudrait surement éviter toute blessure à l’orée de la Can. Cotonsport s’est donc rendu dans l’Etat du Sud-Soudan avec dix-sept footballeurs. Le club de Garoua aurait vainement attendu Georges Bokwe, avant d’embarquer à l’Aéroport international de Douala.

Apejes de Mfou, détenteur du trophée de la Coupe du Cameroun 2016, est logé à la même enseigne. Victorieux d’une courte tête à l’aller de Niary Telli fc (1-0), le club camerounais va disputer le match retour de la phase préliminaire avec un seul gardien de but, Janvier Sini. Le numéro 1 au poste, Junior Ndande, va disputer également la Can junior 2017.

Les seuls clubs camerounais vainqueurs lors de la phase aller, sont en grand danger. Leur qualification pour les seizièmes de finale est présentée comme un véritable défi par des analystes sportifs. Disputer une rencontre avec un seul gardien de but comporte en effet des risques. En cas de blessure il faudrait reconvertir au poste de gardien de but, l’un des dix autres joueurs.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo