Coupe du monde féminine 2015 : Le Japon et les Etats-Unis assurent – 09/06/2015

Alex Morgane, coupe du monde féminine 2015 | © AFP
Alex Morgane, coupe du monde féminine 2015 | © AFP

Le Japon et les Etats-Unis, les derniers finalistes, ont parfaitement assuré leur entrée dans la Coupe du monde féminine au Canada. Les Japonaises se sont imposées contre la Suisse (1-0) alors que les Américaines ont dominé les Australiennes (3-1). Pour sa première, le Cameroun a facilement écarté l’Équateur (6-0).

Les Japonaises ont eu du mal à se défaire des Suissesses (1-0), lundi à Vancouver, tandis que les Américaines n’ont pas tremblé face aux Australiennes à Winnipeg (3-1), lors de la 1re journée des groupes C et D du Mondial-2015.

Les championnes du monde en titre, entraînées par Norio Sasaki, sont rentrées petitement dans le Mondial canadien, ne remportant leurs trois premiers points que grâce à un penalty de la capitaine Aya Miyama (29).

Mais surtout, dans un match tendu, les “Nadeshiko” (fleur japonaise symbole de beauté) n’ont dû leur salut qu’au manque de réussite suisse. A l’image de l’attaquante Ramona Bachmann malchanceuse par trois fois, les Suissesses ont manqué de réalisme, incapables de convertir leurs nombreuses occasions.

Dans l’autre match du groupe C, une rencontre entre deux nations nouvelles à ce niveau de la compétition, les Camerounaises ont surclassé les Equatoriennes (6-0). Gaëlle Enganamouit s’est amusée avec un triplé et a régalé ses partenaires. L’attaquante âgée de 24 ans a été impliquée sur les trois autres buts du Cameroun. A Winnipeg, devant un public principalement acquis à leur cause, les Etats-Unis ont dominé une Australie accrocheuse mais sans grande ressource face aux doubles championnes du monde (1991 et 1999), finalistes de la dernière édition.

Solo se dresse

Malgré l’ouverture du score de Megan Rapinoe (12e), les Américaines auraient tout de même pu se faire surprendre après l’égalisation de Lisa de Vanna (1-1, 27e). Mais l’emblématique gardienne Hope Solo était impériale dans sa cage et les favorites du Mondial canadien laissaient passer l’orage en première période. Elles assuraient ensuite grâce à Christen Press (61e) et au doublé de Rapinoe (78e). De quoi respirer avant d’affronter la Suède, 5e nation mondiale… tenue en échec, elle, par le Nigeria, 33e au classement Fifa (3-3).

Les championnes d’Afrique en titre ont montré une belle rage de vaincre face aux finalistes du Mondial-2003. Menées 2-0 à la mi-temps, les “Super Falcons” sont revenues dans le match par deux fois. Ngozi Okobi (50) puis Asisat Oshoala (53) ont d’abord remis le Nigeria à hauteur, mais Linda Sembrant propulsait à nouveau les Scandinaves devant (60)… avant une nouvelle égalisation, grâce à un but de Francisca Ordega en fin de match (87).

Mardi, dans le groupe F, la France entre en lice contre l’Angleterre à Moncton (17h00 GMT) où la Colombie et le Mexique seront opposés (20h00 GMT). Dans le groupe E, toujours à Moncton, l’Espagne affrontera le Costa Rica (20h00 GMT) et le Brésil se mesurera à la Corée du Sud (23h00 GMT).

Source : © Eurosport.fr