Côte d’Ivoire – Téléphonie mobile : Le gouvernement donne 3 mois à 4 opérateurs pour se regrouper – 05/03/2015

Bruno Nabagné Koné, Ministre ivoirien de la Poste et des TIC. | © APA
Bruno Nabagné Koné, Ministre ivoirien de la Poste et des TIC. | © APA

Le gouvernement ivoirien a donné, mercredi soir, un ultimatum de trois mois à quatre opérateurs de la téléphonie mobile pour qu’ils se regroupent en une seule entreprise, en vue d’offrir une meilleure qualité de service à la clientèle.

Selon le porte-parole du gouvernement Bruno Nabagné Koné, qui s’exprimait à l’issue d’un Conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara à San-Pédro, la deuxième ville portuaire du pays, les quatre entreprises concernées n’occupent que « 6% du trafic ».

« Ce n’est pas le retrait pur et simple des licences (…) La proposition leur est faite pour constituer un regroupement avec l’aide de l’Etat afin de constituer le quatrième opérateur», a précisé M. Koné.

« Cela fait plus d’une année que nous avons alerté les opérateurs concernés. Ce n’est pas quelque chose qui va les surprendre », a-t-il expliqué, soulignant que la décision du gouvernement sera « notifiée » à ces opérateurs.

« Le gouvernement va ensuite leur envoyer une mise en demeure (…) Le processus ne va pas dépasser trois mois », a conclu Bruno Nabagné Koné.

La téléphonie mobile compte près de 21 millions d’abonnés en Côte d’Ivoire, ce qui représente 20% du Produit intérieur brut (PIB). Sept compagnies de téléphonie mobile se disputent les parts du marché ivoirien. Il s’agit d’Orange, Mtn, Moov, Koz/Comium, Green, Café mobile et Wari.

En Côte d’Ivoire, les premières licences de téléphonie mobile ont été délivrées en 1996 pour 20 ans. «Ces licences viennent à échéance en 2016. Deux ans avant, la loi nous autorise à travailler au renouvellement », avait récemment expliqué Bruno Nabagné Koné au cours d’une conférence de presse bilan de son ministère.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz