Côte d‘Ivoire : Le patron du suspect numéro un de l’attaque terroriste de Grand-Bassam arrêté

Le patron du suspect numéro un de l’attaque terroriste de Grand-Bassam arrêté | Photo : APA / ILLUSTRATION

La Côte d’Ivoire a rendu un hommage, lundi, aux victimes de l’attaque terroriste de Grand-Bassam à environ 43 km au Sud d’Abidjan, où le ministre d’Etat ivoirien, ministre de l’intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko a révélé que le patron du suspect numéro un de cette attaque, Kounta Dallah, a été mis aux arrêts, a-t-on constaté sur place dans cette ville historique.

Pour l’an un de la première attaque terroriste de l’histoire de la Côte d’Ivoire, l’hommage aux victimes a été sobre et plein de symbole. Le Vice-Président de la République, Daniel Kablan Duncan accompagné du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly ont déposé une gerbe de fleur aux encablures de l’hôtel, située en bordure de mer, théâtre de cet attentat, il y’a un an.

Avant cette brève cérémonie, les populations conduites par les élus locaux, le corps préfectoral vêtus en majorité de blanc ont fait une procession du stade de la cité touristique à l’hôtel Etoile du Sud, en passant le lieu abritant la plaque où sont inscrits les noms des victimes.

« Les enquêtes ont permis des arrestations au Sénégal, au Mali et au Burkina. (…) nous avons arrêté le patron de Kounta Dallah (l’un des cerveaux de l’attaque terroriste), l’homme qui l’a mis en mission », a révélé au terme de cette cérémonie, le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko.

Poursuivant, il a soutenu que les enquêtes en cours ont permis d’identifier les cellules dormantes. « Quand la cellule dormante n’est pas identifiée, elle est capable de frapper à tout moment », a ajouté le ministre.

Pour sa part, le Chef d’Etat-major général des armées, Sékou Touré se dit optimiste quant à la capacité des forces ivoiriennes à protéger les populations. « Nous sommes réorganisés pour faire en sorte que la sécurité soit efficace. Aucun pays n’est à l’abri mais nous nous préparons. Nous travaillons ensemble pour ne plus que cela arrive en Côte d’ivoire », a rassuré M. Touré.

Cette cérémonie de commémoration a été en outre marquée par une minute de silence observée sur l’ensemble du territoire national à 12h45, heure à laquelle l’attaque a été déclenchée l’attaque.

La cité balnéaire de Grand-Bassam dans le Sud-Est ivoirien, a été le théâtre d’une attaque terroriste le 13 mars 2016, revendiquée par Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), qui a fait officiellement 19 morts dont 3 soldats des forces spéciales ivoiriennes.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz