Côte d’Ivoire : Manu Dibango élevé au grade de Commandeur de l’Ordre national

L’artiste camerounais Manu Dibango et la Grande chancelière Henriette Dagri Diabaté | © APA
L’artiste camerounais Manu Dibango et la Grande chancelière Henriette Dagri Diabaté | © APA

L’artiste camerounais Emmanuel Dibango plus connu sous le nom de Manu Dibango, ex–Directeur de l’Orchestre de la Radiodiffusion télévision nationale (ORTI) a été élevé, vendredi, au grade de Commandeur de l’ordre national par la Grande chancelière Henriette Dagri Diabaté, a-t-on constaté sur place dans la capitale économique ivoirienne.

« Je dédie ma médaille à ceux qui veulent que le continent avance », s’est réjoui Manu Dibango présent sur les bords de la lagune Ebrié depuis jeudi soir dans le cadre d’un concert dénommé « retour en Côte d’ Ivoire » en prélude au Marché des Arts et du spectacle Africain (MASA) dont il a vanté les mérites.

La Grande chancelière de l’Ordre national Henriette Dagri Diabaté a pour sa part justifié cette distinction de l’artiste.

« Vos actions en tant que Directeur de l’Orchestre de la RTI ont été essentielles dans le positionnement d’Abidjan, comme escale décisive, dans la construction internationale de nombreux artistes», a rappelé le Pr Henriette Dagri Diabaté.

« Partant Abidjan est devenue une rampe de lancement et une vitrine de la créativité africaine », a reconnu Henriette Diabaté.

Toutes ses actions de ce spécialiste du saxophone, promoteur du « Makossa » , Manu Dibango, lui valent les honneurs de la part de « son pays » selon Henriette Dagri Diabaté.

« A son tour, la Côte d’Ivoire vous dit, Merci. Merci de rendre la musique si proche, et merci de nous en donner l’intelligence », a-t-elle conclu.

Fausseni Dembélé, Directeur de cabinet du ministère de la Culture et de la Francophonie a dans cette même veine indiqué que l’artiste « a porté sur les fonts baptismaux, le célèbre orchestre de la RTI, vivier de talents ».

« Manu Dibango, le Grand ivoirien qui a travaillé à la grandeur et au rayonnement de la Côte d’Ivoire rentre avec cette décoration dans le panthéon de la culture de notre pays», a-t-il souligné.

Ses compagnons Jean Claude Koukougon et Leon Sinan, « tous deux musiciens émérites de l’ORTI» ont également été élevés dans l’ordre du mérite ivoirien au grade de chevalier. Quant au journaliste,

Camille Bléziri Bahiet, il a été fait officier de l’Ordre du mérite ivoirien « pour son engagement de la musique de jazz ».

Au cours d’un concert de lancement du marché, samedi soir au Palais de la culture d’Abidjan, situé dans la commune de Treichville (Sud d’Abidjan), Manu Dibango (Cameroun-France), Bassekou Kouyaté (Mali) et Josey (Côte d’Ivoire) seront en attraction. La 9è édition du MASA est prévue du 05 au 12 mars 2016 à Abidjan, sous le thème, « Réinventons les arts de la scène ».

© CAMERPOST avec © APA