Côte-d’Ivoire : L’internet des “objets en Afrique” au centre d’un forum international à Abidjan

La 12ème édition de l’Africa Telecom People (ATP) a ouvert ses portes, jeudi, à Abidjan autour du sujet relatif aux objets connectés en Afrique, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Le Secrétaire général de l’Union Africaine des télécommunications (UAT), Soumaïla Abdul Karim, a, à cette occasion, invité les Etats africains à respecter leurs engagements.

« Il faut faire en sorte que vos cadres règlementaires soient une réalité (…).Que les Etats acceptent de travailler de manière globale et que nous respections nos engagements », a exhorté M. Soumaïla lors du premier panel de ce forum qui avait pour thème « l’internet des objets dans l’économie numérique : comment l’Afrique se prépare au tout connecté ? ».

Pour lui « l’entreprise des TICs est le plus rentable. Il faut que les nouveaux talents proposent des projets banquables .On n’a pas besoin de gros sous pour innover ».

« On est sur une bonne stratégie. C’est quelque chose qui est appelée à faciliter la vie des gens », a pour sa part relevé Dr André Apeté, Directeur de cabinet du ministère ivoirien en charge de l’économie numérique et de la Poste qui a promis que l’Etat fera sa part. Dans la foulée, l’émissaire du gouvernement a annoncé une baisse prochaine des coûts de l’internet en Côte d’Ivoire.

Yvon–Didier Miehakanda, Coordinateur du Projet Cab Congo est quant à lui optimiste, à ce sujet mais estime que l’Afrique a besoin d’une harmonisation rapide en termes de fréquences et autres outils liés aux technologies.

« La seule limite est notre capacité à innover. Sinon il n’y a aucune limite », a-t-il partagé.

« ATP s’impose comme le baromètre des TIC en Afrique francophone en stimulant les échanges entre les participants et consacre les meilleurs acteurs », a vanté Serge Patrick Séry à l‘entame de ce forum international dédié aux télécoms.

« Nous mettons tout en œuvre pour maintenir son positionnement stratégique », a poursuivi M.Séry pour qui « l’Afrique a été en retard dans la révolution industrielle (…), elle entend prendre part à la rencontre digitale ».

Dans le souci de promouvoir un secteur des Télécommunications en plein essor et de faciliter l’accès aux nouvelles technologies en Afrique, le Magazine spécialisé Réseau Télécom Network a initié en 2004, ce Forum international baptisé Africa Telecom People (ATP).

Des personnalités et/ou entreprises qui auront marqué de leur empreinte l’univers des télécoms en Afrique au cours de cette année 2016, seront distinguées au cours de cette activité qui refermera ses portes vendredi.

© CAMERPOST avec © APA