Côte d’Ivoire : Le Colonel Ludovic Pinon prend la tête des Forces Françaises – 23/02/2015

Le colonel Ludovic Pinon prend le commandement des Forces Françaises en Côte d’Ivoire.  | © Autre presse
Le colonel Ludovic Pinon prend le commandement des Forces Françaises en Côte d’Ivoire. | © Autre presse

Le Colonel Ludovic Pinon, chef de corps du 1er régiment de Spahis de Valence a pris, samedi, le commandement des Forces Françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) au cours d’une cérémonie militaire au camp de Port-Bouët (Sud d’Abidjan), indique une note d’information transmise, lundi, à APA.

Il succède au colonel Nicolas Chabut, dernier commandant de la Force Interarmées Licorne (Mandat 35) et premier chef des FFCI crées le 21 janvier 2015.

Le Colonel Ludovic Pinon, aura trois missions majeures. Il s’agit d’accompagner la réforme de l’armée ivoirienne et d’assurer la transformation des armées et services de soutien français en Côte d’Ivoire pour permettre la montée en puissance de la base opérationnelle avancée.

Assurer la sécurité du camp de Port-Bouet – plateforme opérationnelle et logistique majeure de la façade ouest-africaine et réservoir des forces pour la sous-région, figure également sur la liste des priorités du nouveau commandant des FFCI.

Durant ses quatre mois de mission, le mandat 35 dirigé par le colonel Nicolas Chabut a participé pleinement à la reconstruction de l’armée ivoirienne. Près de 18 détachements d’instruction opérationnelle et technique (DIO et DIT) ont été mis en œuvre au profit de 856 militaires ivoiriens.

6886 heures de formation ont été dispensées et 36 DIT / DIO conduits par les soldats des FFCI dans des domaines aussi variés que complémentaires : combat, instruction sur le tir de combat (ISTC), techniques d’intervention opérationnelle rapprochée (TIOR), systèmes d’information et de communication, maintenance, communication opérationnelle ou encore sauvetage au combat.Cette force soutient sur le plan logistique les opérations Barkhane, Sabre, Tamarin et Sangaris.

Armée par l’état-major du 1er régiment de spahis de Valence, cette force se compose d’une compagnie d’infanterie du 1er tirailleur d’Epinal, d’une section du génie du 3e régiment de génie de Charleville-Mézières et d’un escadron blindé du 1er Spahis pour l’armée de Terre, mais aussi d’un détachement du SEA, du SID, du COMSICIA, du SILCENT, du SIMU, du SSA et de la gendarmerie.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz