Côte d’Ivoire : Lancement en février prochain du second eurobond – 27/01/2015

Nialé Kaba, ministre ivoirienne de l'économie et des finances.
Nialé Kaba, ministre ivoirienne de l’économie et des finances.

La Côte d’Ivoire va lancer son deuxième eurobond sur le marché financier international des capitaux en février prochain après le “succès éclatant” de l’opération de l’année dernière, a annoncé, lundi soir à Abidjan, la ministre ivoirienne de l’économie et des finances, Nialé Kaba.

“Les priorités du gouvernement sont affichées. Le plus grand nombre de nos populations en particuliers les jeunes et les femmes doivent ressentir les effets de l’embellie économique”, a déclaré Mme Kaba au cours d’une cérémonie d’échanges de vœux avec ses collaborateurs et les responsables des structures sous tutelle.

Dans cette perspective, a-t-elle ajouté, “je voudrais vous annoncer que nous allons repartir sur le marché financier international des capitaux avec une nouvelle opération d’eurobond, dès février 2015, afin de lever les ressources nécessaires au financement de l’activité gouvernementale pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens”.

“J’engage donc la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique en vue de permettre d’atteindre des résultats encore meilleurs que ceux réalisés lors de l’eurobond 2014”, a poursuivi Nialé Kaba, rappelant que “l’année 2014 a été marquée par l’entrée réussie de notre pays sur le marché financier international, avec l’émission de son premier eurobond”.

“Cette opération a connu un succès éclatant avec un niveau de mobilisation de 375 milliards de FCFA contre un objectif initial de 250 milliards de FCFA, et ce, à des conditions très favorables et similaires à celles des pays comme le Portugal et l’Afrique du Sud”, s’est félicitée la ministre de l’économie et des finances.

Selon elle, afin de garantir la réussite de l’opération, “nous avons réalisé la première notation souveraine de l’histoire de la Côte d’Ivoire avec l’attribution des notes B+ et B avec une perspective positive par deux agences de notation de renommée internationale, Fitch et Moody’s”.

Par ailleurs, le marché sous régional s’est montré confiant dans la gestion de l’économie ivoirienne, “en souscrivant largement aux émissions de bons et obligations du Trésor”.

“Tous les objectifs de mobilisation des appuis budgétaires auprès de nos partenaires au développement ont été atteints. Au total, ce sont 1782 milliards FCFA qui ont été mobilisés contre 1350 milliards prévus, soit un taux de réalisation de 132%”, a conclu Nialé Kaba.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz