Côte d’Ivoire : Interdiction des produits cosmétiques éclaircissants contenant de l’hydroquinone – 29/04/2015

Me Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole adjointe du gouvernement ivoirien | © APA
Me Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole adjointe du gouvernement ivoirien | © APA

Le gouvernement ivoirien a annoncé, mercredi, l’interdiction des produits cosmétiques éclaircissants contenants plus de 2% d’hydroquinone afin de « sauvegarder la santé publique ».

« En liaison avec le ministère de la santé et celui du commerce, industrie et communication, il a été pris un projet de décret qui porte sur la règlementation des produits cosmétiques et des produits d’hygiène corporelle », a déclaré lors d’une conférence de presse la porte-parole adjointe du gouvernement, Me Affoussiata Bamba-Lamine à l’issue d’un conseil de ministres présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

L’objet de ce décret, a-t-elle expliqué, « est de rationnaliser la fabrication et l’usage des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle afin de sauvegarder la santé publique ». Selon Me Bamba-Lamine, également ministre de la communication, « désormais, on ne pourra plus vendre n’importe quel type de produits qui est dangereux pour la santé publique en Côte d’Ivoire ».

« Sont interdits des produits cosmétiques éclaircissants ou d’hygiène contenants de l’hydroquinone au-delà du seuil de 2% qui est le seuil internationalement admis, le mercure et ses dérivés, les corticoïdes, la vitamine A, qui permettent de dépigmenter la peau,…tous ces produits sont interdits », a insisté Me Affoussiata Bamba-Lamine.

« Pour pouvoir apprécier le suivi de cette mesure, un comité national d’évaluation et d’autorisation de commercialisation a été mis en place et qui va donc organiser les activités qui sont liées à la fabrication, à l’importation, et à la distribution des produits cosmétiques et d’hygiène corporelles »,a-t-elle poursuivi, ajoutant qu’il « s’agit pour le gouvernement de veiller à l’application de ces mesures pour protéger la santé des ivoiriens » .

© CamerPost avec © APA