Côte d’Ivoire : Haro sur la faible productivité des plantations de cacaoyers

Haro sur la faible productivité des plantations de cacaoyers | DR
Haro sur la faible productivité des plantations de cacaoyers | DR

C’est pour améliorer la situation que l’Organisation Mondiale des Cultivateurs de Cacao (Omcc) et l’Association Nationale des Organisations Professionnelles Agricoles de Côte d’Ivoire, Anopaci ont uni leurs forces. Ils ont procédé voilà un mois à la distribution des produits phytosanitaires, de  l’engrais biologique ainsi que des plants sélectionnés de cacao aux points focaux des zones cacaoyères réunis pour la circonstance à Soubré, dans la boucle du cacao, la région de la Nawa. 13 000 plants sélectionnés de cacaoyers, 130 hectares d’engrais biologiques  et d’insecticides  ont à cet effet été distribués.

Il a été rapporté à CAMERPOST que l’action rentre dans le cadre des activités que les deux organisations supra mènent pour améliorer la productivité des plantations de cacaoyers qui reste faible et se situe entre 300 et 500 kg par hectare par an. « Les raisons de cette faible productivité sont nombreuses. Le vieillissement des vergers et des cultivateurs, l’appauvrissement des sols,  la maladie du Swollen Shoot, l’insuffisance de matériel végétal à haut rendement, les insectes ravageurs du cacaoyer, les effets néfastes du changement climatiques », ont laissé entendre les organisateurs.

Signalons que dès sa création en 2015, l’Omcc s’est jointe à l’Anopaci pour initier des programmes de production et de distribution de matériel végétal performent, d’octroi de produits phytosanitaires et de fertilisants biologiques. L’Organisation Mondiale des Cultivateurs de Cacao regroupe les cultivateurs de cacao de 9 pays producteurs d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie. (Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria, Cameroun, Togo, Congo Rdc, Indonésie, République Dominicaine, Venezuela).

Pour sa part, créée le 19 mai 1998, l’Association Nationale des Organisations Professionnelles Agricoles de Côte d’Ivoire compte en son sein 30 associations membres et  deux organes spécialisés (chargés des femmes et des jeunes). Son but consiste à assurer la défense des intérêts des producteurs agricoles, de promouvoir la professionnalisation de l’Agriculture, d’améliorer le revenu et le cadre de vie des agriculteurs et de valoriser le métier d’agriculteur.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz