Côte d’Ivoire – Crise post électorale : Manifestation à l’arrivée de Simone Gbagbo au tribunal – 23/02/2015

Simone Gbagbo, ancienne Première dame de Côte d'Ivoire, à l'ouverture de son procès pour atteinte à la sûreté de l'Etat, à Abidjan le 26 décembre 2014. PHOTO - AFP - SIA KAMBOU
Simone Gbagbo, ancienne Première dame de Côte d’Ivoire, à l’ouverture de son procès pour atteinte à la sûreté de l’Etat, à Abidjan le 26 décembre 2014. PHOTO – AFP – SIA KAMBOU

Des victimes de la crise post-électorale ont, bruyamment, manifesté, lundi, à l’arrivée de Mme Simone Gbagbo au palais de justice où elle comparaît pour des faits d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Vêtue d’une longue robe fleurie vert-marron, les cheveux, soigneusement, nattées, Simone Gbagbo est arrivée, détendue et souriante, à 9h 25 (GMT) au Palais de justice, hautement surveillé par les forces de l’ordre (policiers et gendarmes).

Dans le hall, quelques victimes conduites par Issiaka Diaby, président du collectif des victimes de Côte d’Ivoire, tentent, vainement, de forcer le cordon sécuritaire pour accéder à la prévenue.

L’épouse de l’ex-Chef d’Etat ivoirien ainsi que 82 autres personnalités de l’ancien régime sont poursuivies pour atteinte à la sûreté de l’Etat, rébellion, xénophobie, tribalisme et constitution de bandes armées, pendant la crise post-électorale qui a fait 3000 victimes de décembre 2010 à avril 2011

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz