Côte d’Ivoire – Crise post-électorale : Acquittement du médecin militaire de Laurent Gbagbo – 18/03/2015

Laurent Gbagbo, en février 2013 à La Haye, devant la CPI. © AFP PHOTO/ POOL/ MICHAEL KOOREN
Laurent Gbagbo, en février 2013 à La Haye, devant la CPI. © AFP PHOTO/ POOL/ MICHAEL KOOREN

Le lieutenant-colonel René Daléba, médecin militaire de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et treize autres militaires de sa garde rapprochée poursuivis ‘’pour violation de consignes’’ pendant la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011, ont été acquittés, mardi soir, par le Tribunal militaire d’Abidjan (TMA), ‘’pour délit non constitué’’.

La présidente du TMA, Anna Désirée Ettia a prononcé l’acquittement ‘’pur et simple pour délit non constitué” et déclaré les prévenus dont le commandant Norbert Kouassi Dua, ex-aide de camp de Laurent Gbagbo, ‘’immédiatement mis en liberté”.

Les accusés arrêtés le 11 avril 2011, à la résidence de Laurent Gbagbo en même temps que l’ancien chef d’Etat ivoirien étaient jugés pour n’avoir pas ‘’ rallié” à l’actuel président Alassane Ouattara qui avait lancé un appel dans ce sens au début de la crise postélectorale.

Dans son réquisitoire, le procureur militaire, le capitaine Alexis Gabo, avait requis l’acquittement pour treize d’entre eux et réclamé “dix mois avec sursis” pour le lieutenant-colonel René Daléba, en détention préventive comme ses co-accusés depuis quatre ans.

Il n’a pas été suivi par le Tribunal qui a décidé de la relaxe des quatorze prévenus.

Lundi soir, le TMA avait, également, acquitté le commandant Gnahoua Dablet et le Maréchal des logis chef Brice Kamana ‘’pour accusation mal fondée”, pour leur présumé rôle joué dans le bombardement d’un marché et du village SOS à Abobo, le 12 mars 2011, lors de la crise postélectorale qui a fait 3000 morts en Côte d’Ivoire.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz