Côte d’Ivoire – Blé Goudé à la barre de la CPI : ‘’ je ne suis pas un criminel” – 02/10/2014

Charles Blé Goudé poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité, a déclaré à la cour, jeudi, au quatrième et dernier jour de l’audience de confirmation des charges contre lui, qu’il n’est pas ‘’un criminel’’, soutenant que le procureur le “poursuit à tort“.

Charles Blé Goudé à la CPI le 27 mars 2014. (Photo Michael Kooren. AFP)
Charles Blé Goudé à la CPI le 27 mars 2014. (Photo Michael Kooren. AFP)

Blé Goudé s’est d’entrée présenté comme un conciliateur, indiquant qu’il “s’est toujours interposé pour rapprocher les Ivoiriens”, ajoutant qu’il “ne cherche pas forcément à être libre mais la manifestation de la vérité”.

Le procureur me poursuit à tort et veut que je sois ce qu’elle voudrait que je sois” a poursuivi M. Blé, soulignant qu’il ne veut pas “être traité de criminel” qu’il “n’est pas”.

L’ancien ministre de la jeunesse de Gbagbo a informé la Cour de sa “détention” durant “14 mois dans une cuisine”, enchaîné “pendant 2 semaines”.”C’est moi qu’on veut faire passer pour le bourreau, le criminel que je ne suis pas” s’est-il défendu.

Lundi, à l’ouverture de l’audience de confirmation des charges contre lui, le parquet de la Cour Pénale internationale (CPI) a tenu Charles Blé Goudé, “responsable de 184 meurtres, 38 viols, 126 actes inhumains et 348 persécutions” lors de la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011.

Pour la défense, sortir du contexte des actions de M. Blé pour le présenter comme un homme “violent qui viole” est “malicieux” de la part de l’accusation dont le “document brille par son absence de preuves” et qui n’a de mérite que “la reprise des coupures de la presse nationale et internationale”, pour la plupart “hostiles” à Charles Blé Goudé, a soutenu, mardi, Me Claver N’dri.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz