Côte d’Ivoire: après 2 meetings à Abidjan, les pro-Gbagbo de la CNC affirment avoir “vaincu la peur” – 27/06/2015

Après 2 meetings à Abidjan, les pro-Gbagbo de la CNC affirment avoir "vaincu la peur" | © APA
Après 2 meetings à Abidjan, les pro-Gbagbo de la CNC affirment avoir “vaincu la peur” | © APA

Après avoir organisé avec “succès” dans le “calme” et “sans violence” deux meetings à Abidjan, les proches de l’ancien Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo réunis au sein de la Coalition nationale pour le changement (CNC, opposition ) affirment avoir “vaincu la peur” pour mener désormais des activités politiques sur l’ensemble du territoire national.

Leur deuxième meeting à Abidjan, s’est déroulé, samedi, encore dans le calme à Koumassi (Sud d’Abidjan), après le premier organisé la semaine dernière à Yopougon, commune située dans l’Ouest de la capitale économique ivoirienne.

“N’ayez plus peur, réveillons-nous parce que je suis convaincu que la victoire est proche”, a lancé le Député Bertin Konan Kouadio dit KKB, reconnaissant toutefois que le “chemin est encore long”.

“Alassane Ouattara ne peut pas gagner d’élection en Côte d’Ivoire et n’a jamais gagné d’élection en Côte d’Ivoire”, a-t-il insisté, sous les vivats des militants rassemblés à la Place Incha Allah (Si Dieu le veut) de Koumassi, annonçant dans la foulée que le prochain meeting aura lieu à Abobo avant la Place de la République au Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan.

“La peur est terminée. Nous l’avons vaincu”, lance un militant, le visage inondé de grosses gouttes de sueur, sous un soleil accablant. De son côté, Laurent Akoun s’exprimant au nom des frondeurs du Front populaire ivoirien (FPI) incarnés par Abou Drahamane Sangaré, a soutenu que “la CNC est une équipe pour gagner le changement”.

“Tant que celui qui est là au niveau de la Commission électorale (Youssouf Bakayoko) doit organiser les élections, on ne se recensera pas”, a-t-il ajouté, soulignant que “nous qui sommes un segment important du peuple ivoirien n’accepterons pas d’être mis à l’écart”. M. Akoun a également appelé au respect de la constitution ivoirienne, notamment en son article 35.

“Vous êtes extraordinaires pour votre engagement (…) La nouvelle Côte d’Ivoire est née”, a renchérit l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny qui avait à ses côtés sur le podium, Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien.

Pour lui, l’objectif de la CNC est d’obtenir la gouvernance du pays. “Le processus de libération de Laurent Gbagbo et des autres prisonniers est en marché (…)”, a conclu M. Banny fortement ovationné par les militants.

Mise en place le 15 mai dernier à l’issue de la signature d’une charte, la CNC regroupe 19 partis politiques et mouvements proches de l’ancien Chef de l’Etat Laurent Gbagbo détenu à la Cour pénale internationale (CPI) depuis fin novembre 2011.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz