Côte d’ivoire : 274 milliards FCFA d’emprunt obligataire récoltés pour un objectif de 160 milliards attendus – 16/01/2015

Jacques Assahoré, directeur général adjoint du Trésor et de la comptabilité publique. © Abidjan.net
Jacques Assahoré, directeur général adjoint du Trésor et de la comptabilité publique. © Abidjan.net

La Côte d’Ivoire a récolté 274 milliards de FCFA lors de l’opération d’emprunt obligataire lancée du 17 novembre au 16 décembre 2014 pour rechercher un montant initial de 160 milliards de FCFA, a appris APA, vendredi, de bonne source dans la capitale économique ivoirienne.

Cette opération, destinée à assainir les relations de la Côte d’Ivoire avec ses partenaires, se voulait «spéciale» dans la mesure où, elle comportait deux tranches. La première tranche consistait à retraiter les arriérés dus aux banques et aux sociétés d’assurance, quand la deuxième servira aux dépenses de l’Etat.

Le retraitement a consisté à reconvertir en titre les arriérés des banques et assurances sur l’Etat. “La reconversion a pour avantage de faire en sorte que les arriérés soient transformés en obligation” avait déclaré dans un entretien à APA en novembre, le Directeur général adjoint du Trésor et de la comptabilité publique, Jacques Assahoré, précisant que “la particularité de l’opération est son accessibilité sur le marché secondaire”.

La tranche relative à la conversion d’un montant de 80 milliards de FCFA, a un taux d’intérêt de 3,00% l’an sur 10 ans tandis que la deuxième tranche, également d’un montant de 80 milliards de FCFA a un taux d’intérêt de 5,85% l’an sur 7 ans. Le prix de l’obligation était de 10 000 FCFA net pour les résidents en Côte d’Ivoire.

© CamerPost avec © APA