Cameroun : Les travaux de la première phase du corridor Yaoundé-Brazzaville bientôt réceptionnés

Les travaux de la première phase du corridor Yaoundé-Brazzaville bientôt réceptionnés | DR
Les travaux de la première phase du corridor Yaoundé-Brazzaville bientôt réceptionnés | DR

Située dans la région du Sud et long de 98,8 km, la route Djoum-Mintom, première phase de la construction du corridor Yaoundé-Brazzaville en territoire camerounais, sera bientôt réceptionnée selon les informations du ministère des Travaux publics.

« Les travaux du marché de base sont réalisés à 100% », indique le Mintp.

Ce qui signifie, d’après ce département ministériel, que l’on a déjà une route dont la structure de chaussée est constituée d’une fondation en graveleux latéritique d’épaisseur 30 cm et d’une couche de base en grave concassée de 20 cm d’épaisseur et le revêtement en béton bitumineux de 5 cm d’épaisseur. Mais il y a encore des travaux en cours d’exécution sur le site du projet. Ils concernent les aménagements connexes qui consistent en l’aménagement des voiries de Djoum sur 4,1km et de Mintom sur 2km soit au total 6,1km, l’ouverture de 57,4 km de route en terre, la construction de 1573 m de clôture, la construction de 22 latrines, 15 forages d’eau, 10 puits d’eau, un poste de péage, un poste de pesage y compris la fourniture des pèses- essieux.

Afin de relier le Congo au Cameroun, la Banque africaine de développement s’est engagée depuis 2009 dans la réalisation de ce corridor d’un linéaire de 504,5 km. Ce projet routier revêt un caractère régional structurant car il constituera l’un des principaux maillons du corridor alternatif au corridor Windhoek-Tripoli pour relier la République centrafricaine au Cameroun, le Gabon vers le sud et assurer l’interconnexion avec la route Brazzaville-Pointe-Noire au Congo.

Source : © Investir Au Cameroun

Par Sylvain Andzongo

  • Au Cameroun on attend voir avant de croire

  • Vivement Djoum- Sangmelima !!!

  • En interne il nya pas de route

  • attendon de voir!

  • On produit quoi entre Yaounde et Brazzaville ? La route Douala (port)/ Bafoussam (grenier) est une honte. Mais la honte et le bons sens n’existent pas trop en Afrique centrale.

  • Yabassi donne son bois depuis six décennies, allez donc voir les routes, mais cela ne veut pas dire qu’on ne doit pas en construire ailleurs car tout çà, c’est le Cameroun, il faut simplement penser au nkam aussi.

  • Embouteillage fatal a yaoundé manque des routes et la coupe d afrique est proche?

  • Je dirais simplement au autorites camerounaise entretien des routes existent avant construit

  • Bravo

  • Djoum Sangmelima le calvaire

  • Vous oubliez la route bertoua yokadouma qui est un vrai calvert

  • On va citée quel on laisse quel