Coopération : L’Egypte propose 100 bus au Cameroun pour le transport Urbain

Des minibus de l'entreprise SOCATUR à Douala | Photo d'illustration
Des minibus de l’entreprise SOCATUR à Douala | Photo d’illustration

Une délégation d’hommes d’affaires conduite par l’Ambassadeur d’Egypte au Cameroun a été reçue par le ministre Camerounais des transports Edgard Alain Mébé Ngo’o. Il était question pour les égyptiens de faire une proposition dans le domaine du transport urbain.

L’Egypte veut contribuer au problème du transport urbain au Cameroun. Cette volonté se traduit par une proposition concrète d’une société égyptienne. Cette dernière ambitionne de mettre à la disposition du Cameroun une centaine de  bus pour un départ. Des engins solides adaptés au transport de masse et qui tiennent compte des conditions climatiques et du relief local. La délégation conduite par l’Ambassadeur d’Egypte au Cameroun Cherif El-Leithy, souhaite en outre accompagner le Cameroun lors des prochains grands évènements sportifs notamment les coupes d’Afrique des Nation de Football féminine en 2016 et masculine en 2019.

Des évènements qui vont drainer des foules dans les villes camerounaises et même à travers le pays. Pour Mébé Ngo’o : « la proposition est pertinente et vise à aider les camerounais à circuler aisément à travers les agglomérations urbaines c’est un volet qui vient s’ajouter à la coopération déjà existante dans le domaine aérien ». Cette offre dont les contours financiers ne sont pas connus  arrive dans un contexte marqué par un système de transport en commun fiable et moderne quasi inexistant. Seule l’expérience de la société SOCATUR à Douala semble donner des résultats appréciables, pour le reste du pays, c’est un tableau peu reluisant. Dans la capitale Camerounaise le fiasco de la société le Bus est retentissant.

Entre engins inadaptés et approximations managériales, cette entreprise qui à son lacement avait suscité d’énormes espoirs est devenu un gouffre financier sans pareil. A Yaoundé c’est désormais les taxis, les motos et les minibus clandestins qui dictent leur loi.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

  • Merci d’avance

  • Où sont les routes ?

  • mm l’Egypte veux déjà nous help !

  • QUAND ALLONS-NOUS ENLEVER LA CEINTURE DE MENDIENT?

  • Rien de nouveau sous le soleil…nous sommes fatigués des annonces inutiles…le Nigeria a inauguré le métro…à quand le métro au Cameroun…nul

  • Ou’ sont les routes?le Cameroun est devenu 1 mandian international?

  • Ficher le camp avec vos publications inutiles allez résoudre le problème qu’il y’a au nord que de nous perturber les oreilles avec vos bus.