Coopération Cameroun – Nigéria : les acquis de la visite de Paul Biya à Abuja

Le président nigérian Muhammadu Buhari et le président camerounais Paul Biya, lors d’une conférence de presse commune | © MAMAFRIKA
Le président nigérian Muhammadu Buhari et le président camerounais Paul Biya, lors d’une conférence de presse commune | © MAMAFRIKA

Plusieurs accords dans divers domaines ont sanctionné la visite d’état effectuée par le Président Paul Biya à Abuja au Nigéria.

Deux nouveaux accords ont été signés par les deux chefs d’Etats. L’un porte sur la gestion concertée des ressources en eau, l’autre insiste sur les facilités d’affaires entre les deux pays. Relativement à la gestion concertée des ressources en eau, les parties ont convenu de la nécessité d’une meilleure régulation des eaux du fleuve Bénoué en saison pluvieuse. A ce propos, il été suggéré la construction des ouvrages de retenus d’eau en aval du fleuve afin d’éviter au Nigéria de subir les affres des intempéries. Le second accord sur les facilités d’échanges  dans le domaine économique devrait permettre aux hommes d’affaires des deux pays de mieux investir. Timidement mais surement, le Nigéria s’installe au Cameroun à travers divers projet. Le dernier en date est la cimenterie Dangoté inaugurée récemment par le premier ministre camerounais Philémon Yang. Le Nigéria est également présent au Cameroun dans le domaine bancaire. Du côté du Cameroun, les hommes d’affaires sont surtout dynamiques dans l’import-export. Les produits manufacturés sont achetés au Nigéria et vendu au Cameroun. Les produits alimentaires issus de l’agriculture locale sont très prisés sur les marchés nigérians.

La sécurité et le développement sont en outre des sujets sur lesquels les deux chefs d’Etats ont échangé. La lutte contre la secte islamiste Boko Haram doit se renforcer. La coopération militaire déjà existante entre les deux pays devra  s’intensifier afin de donner le coup de grâce à la secte agonisante. La question de la presqu’île de Bakassi est selon les deux chefs d’Etats close. Selon Muhammadu Buhari,  son pays respectera les décisions rendues par les instances judiciaires internationales. A ce propos, les experts des deux pays sont à pied d’œuvre dans le cadre d’une commission de démarquage de la frontière entre le Nigéria et le Cameroun.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER