CONTRIBUTION. Conférence économique internationale : Paul Biya invite les investisseurs mondiaux au chevet des projets structurants

Paul Biya invite les investisseurs mondiaux au chevet des projets structurants | © PRC/Archives
Paul Biya invite les investisseurs mondiaux au chevet des projets structurants | © PRC/Archives

Le mois de mai 2016 qui frappe à la porte du calendrier ne sera pas de tout repos pour les autorités camerounaises. Outre la Fête du Travail qui se déroule le 1er mai, il y a la commémoration de la 44ème Fête nationale de l’Unité qui se célèbre le 20 mai… Ce n’est pas tout. À ces deux événements devenus classiques et officiels de par leur occurrence annuelle, il faut y additionner un autre rendez-vous de grande importance : le Cameroun organise une Conférence économique internationale sur le thème « Investir au Cameroun, Terre d’attractivités ». Placée sous le Haut patronage de du président de la République du Cameroun, en personne, ce grand conclave se tiendra à Yaoundé, les 17 et 18 mai prochains. Le thème du débat en dit long sur l’éveil économique du pays qui a su réaliser ses projets structurants en dépit des dépenses imposées par la longue guerre inopinée contre la secte Boko Haram. Malgré la crise économique et la guerre, jamais le président Paul Biya ne s’est abandonné au défaitisme et à l’inaction. Jamais l’armée et le peuple n’ont relâché de vigilance pour batailler contre l’ennemi terroriste. Jamais le gouvernement n’a rectifié son programme d’actions de lutte contre la pauvreté et pour améliorer le score de la croissance économique du Cameroun, passée de 4,6 % en 2014 en 6,2 % en 2015. Jamais les hommes d’affaires et les partenaires économiques et du Cameroun n’ont douté un temps soit peu des capacités et des opportunités qu’offre notre pays aux investisseurs étrangers.

La Conférence internationale entièrement dédiée au secteur économique qui se tiendra le mois prochain à Yaoundé confirme la crédibilité internationale du Cameroun, en général, et la notoriété planétaire du chef de l’Etat, en particulier. Jamais le monde n’a douté du Cameroun, havre de paix par excellence, abritant un peuple travailleur et ingénieux, en plus d’une économie diversifiée et un sous-sol en friche. En gros, c’est une terre d’opportunités qui va accueillir les industriels, les investisseurs, les financiers, les entrepreneurs d’Afrique et du monde entier, pour deux jours de travaux généraux et d’échanges B2B. En clair, les nombreux investisseurs et autres partenaires économiques du Cameroun se rassembleront à Yaoundé pour approfondir les opportunités d’investissements du pays. Cet évènement représente une occasion importante pour le Cameroun tant il permettra d’établir des échanges constructifs entre des acteurs politiques, économiques et financiers de premier rang, nationaux et internationaux, autour de la réalisation effective de grands projets structurants pour l’avenir du pays qui a besoin d’un taux de croissance stable afin de tenir le pari du développement et de l’émergence d’ici 2035. Pour y parvenir, le Cameroun doit ouvrir son potentiel aux investisseurs du monde entier et aux experts internationaux. Le pays doit exposer son riche potentiel naturel et humain sur les étals du marché international. D’où la participation des experts de renommée internationale qui viendront des quatre coins du monde pour se retrouver au Cameroun. Outre les ministres camerounais concernés par les secteurs économiques, financiers, agricoles, industriels et miniers, les économistes de premier rang seront présents à la Conférence économique de Yaoundé, les 17 et 18 mai 2016. On peut y citer Manuel Barroso, l’ancien président de la Commission Européenne (2004-2014), Chung Un-Chan, ancien Premier ministre de la République de Corée (2009-2010), Donald Kaberuka, ancien président de la BAD (Banque Africaine de Développement (2005-2015)), Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce (2005-2013).

Les capitaux étrangers pour booster la croissance camerounaise

La Conférence économique de Yaoundé s’attèlera à trouver des solutions pragmatiques pour améliorer les conditions d’investissement au Cameroun et présentera l’immense potentiel économique du pays à travers ses projets les plus emblématiques.  Fort d’un taux de croissance annuel de plus de 5%, de réformes entreprises par le chef de l’Etat, Paul Biya et le gouvernement pour améliorer le climat des affaires et d’une diversification économique en marche bénéficieront de la tribune de cette conférence économique pour intéresser les investisseurs étrangers à adhérer au programme économique des Grandes réalisations. Sous l’initiative du président Paul Biya, le Cameroun a lancé différents projets structurants dans les secteurs clés que sont l’agro-industrie, les infrastructures de transports, l’énergie, l’immobilier et l’aménagement urbain, les industries extractives et les nouvelles technologies. Cette diversité des secteurs témoigne de l’ampleur des opportunités que présente le pays dont il faut se vanter de l’impulsion de la collaboration étroite le gouvernement et le secteur privé. Pour tout dire, le président Paul Biya a instruit le gouvernement à accompagner le secteur privé et les investisseurs étrangers pour booster le développement économique du Cameroun dans tous les domaines sus-évoqués.

Le programme de la Conférence prévoit : la journée du 17 mai sera consacrée à l’ouverture de la Conférence et aux tables rondes. Celles-ci permettront à des intervenants camerounais et internationaux de très haut niveau de présenter le Cameroun et de partager leurs expériences et recommandations. Après avoir abordé les perspectives de croissance du Cameroun, ceux-ci débattront du rôle du secteur privé dans le développement économique du pays et donneront leur point de vue sur ses attractivités notamment financières.

La journée du 18 mai exclusivement consacrée aux investisseurs et aux acteurs opérationnels, ainsi qu’à la présentation des projets. Des ateliers en comité restreint permettront de découvrir, de visualiser et de discuter de projets prioritaires rigoureusement sélectionnés. Cette séquence constituera un moment clé de la Conférence. Doit-on rappeler que cette conférence économique s’inscrit plus largement dans la Vision 2035, et se présente comme une boussole importante pour dessiner le tracé de la feuille de route à suivre pour que le Cameroun génère une croissance économique durable et atteigne l’émergence ? L’escale de Yaoundé se présente donc comme un tournant décisif pour le Cameroun, en route pour l’émergence.

Correspondance particulière

Par Didier Wantou, économiste

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz