Conférence économique internationale : Le Cameroun « a créé un véritable marché des investissements » selon le gouvernement

Discours de S.E. Paul Biya, Président de la République du Cameroun, à l’ouverture de la Conférence économique internationale de Yaoundé | © PRC
Paul Biya, Président de la République du Cameroun, à l’ouverture de la Conférence économique internationale de Yaoundé | © PRC

Le Cameroun a « créé un véritable marché des investissements » au terme de la Conférence économique internationale de deux jours qui vient de s’achever dans la capitale, Yaoundé, selon un communiqué du Gouvernement.

Les quelque 800 participants constitués de ministres, représentants des institutions de développement africaines et internationales, chefs d’entreprises, industriels, entrepreneurs, décideurs et autres financiers ont ainsi adopté 9 résolutions à l’issue de ces assises, placées sous le thème : « Investir au Cameroun, terre d’attractivités ».

Le pays s’est ainsi engagé à mettre en place, à un niveau approprié, un conseil léger pour le suivi du financement et de la réalisation des projets identifiés et présentés lors de la Conférence, à faciliter l’obtention des visas pour les hommes d’affaires avec dématérialisation des démarches (mise en place d’une procédure de visas online) et, en attendant, l’octroi généralisé des visas au débarquement.

Le Cameroun, en encouragement des investissements privés à travers des facilités fiscales et administratives et une administration plus performante, va aussi créer des zones économiques spéciales, renforcer des liens avec les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et du Nigeria voisin, dans le but d’accroître la taille du marché régional.

Il prendra des actions dans l’intérêt des citoyens, en mettant l’homme au cœur de toute initiative économique et en veillant notamment à ce que chaque projet contribue réellement à l’emploi et à l’amélioration des conditions de vie des populations, favorisera une croissance et un développement durables respectueux de la nature et des générations à venir, accélérera la formation des jeunes générations aux nouvelles technologies créatrices d’emploi.

De même, le gouvernement s’est engagé à accélérer la formation professionnelle des techniciens et des ingénieurs, considérés comme indispensables à l’industrialisation du pays, notamment pour les projets structurants et l’économie agricole.

Pendant la conférence, le Cameroun a présenté aux hommes d’affaires 24 projets structurants sollicitant plus de 1625 milliards FCFA d’investissement dans des secteurs aussi variés que l’agro-industrie, les infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires, l’énergie, l’aménagement urbain et les nouvelles technologies.

© CAMERPOST avec © APA