Conférence de Paris sur le climat : L’AFD offre 295 millions FCFA à l’Afrique centrale – 10/04/2015

Une convention de financement, d’un montant de 295 millions FCFA, sera signée vendredi entre la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) et l’Agence française de développement (AFD) en vue d’appuyer les pays du Bassin du Congo à faire émerger une position commune à défendre lors de leur participation à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 21), qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre prochain à Paris, a appris APA auprès de l’ambassade de France au Cameroun.

Cette assistance devrait aussi permettre de faire connaître le rôle des forêts d’Afrique centrale dans la régulation des changements climatiques, en particulier à travers le mécanisme de Réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+), et financer l’organisation d’événements parallèles ainsi que d’une session ministérielle de débriefing.

La région Afrique centrale, avec ses 100 millions d’habitants, couvre 204 millions d’hectares de forêts humides soit 46 % de la superficie forestière avec plus de 50% de la faune africaine.

La COMIFAC, qui a pour membres le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Rwanda, Sao Tomé et Principe et le Tchad, a pour missions l’orientation, l’harmonisation et le suivi des politiques forestières et environnementales en Afrique centrale.

© CamerPost avec © APA