Confédération africaine de football : Les enjeux de la 37e Assemblée générale – 07/04/2015

Issa Hayatou, président de la CAF | © StarAfrica.com
Issa Hayatou, président de la CAF | © StarAfrica.com

Ouverte lundi, la 37e Assemblée générale ordinaire de la Confédération africaine de football (CAF) entre, ce mardi, au Caire, en Egypte, dans le vif du sujet avec plusieurs points inscrits à l’ordre du jour, a appris APA auprès de l’instance continentale.

Les 54 associations membres de la CAF doivent élire ce mardi les deux nouveaux membres du continent au Comité exécutif de la Fédération internationale de football (FIFA). Les mandats remis en jeu sont ceux de l’Algérien Mohamed Raouraoua et de l’Ivoirien Jacques Anouma. Si le premier a décidé de ne pas se représenter, le second, lui, va briguer un troisième mandat, après ceux de 2007 et 2011.

L’ancien patron du football ivoirien devra batailler ferme puisqu’en coulisses, le Tunisien Tarek Bouchamaoui et le Congolais Constant Omari Selemani étant donnés favoris du scrutin pour le saint des saint du football mondial qui compte vingt-cinq membres dont cinq africains.

Outre les deux sortants, les trois autres représentants du continent sont le Camerounais Issa Hayatou, par ailleurs vice-président senior de la FIFA, l’Egyptien Hany Abo Rida et la Burundaise Lydia Nsekele.

Autre enjeu des assises du Caire, le renouvellement partiel des membres du comité exécutif de la CAF. Il s’agit notamment des représentants des zones Nord, Ouest A, Ouest B, Centre, Centre Est et Sud dont le mandat arrive à expiration cette année.

En outre, on évoque la présentation d’un amendement faisant sauter la limite d’âge à la présidence de l’instance. Ce qui profiterait à Hayatou, 68 ans, à qui on prête l’intention de briguer un nouveau mandat en 2017.

Mercredi sera annoncée l’identité du pays organisateur de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017.

Trois pays sont en lice : Algérie, Ghana et Gabon. L’Egypte s’est retirée de la course et a apporté son soutien à la candidature algérienne.

La Libye devait initialement accueillir la CAN-2017, mais le pays, en proie à des violences interne depuis la révolution de 2011, a renoncé en fin août dernier.

La CAF procédera, après l’annonce du pays hôte du tournoi, au tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2017.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz