Conakry : la capitale guinéenne nommée « capitale mondiale du Livre » 2017/2018

Conakry : la capitale guinéenne nommée « capitale mondiale du Livre »

L’alphabétisation est un élément incontournable dans le développement d’un pays. C’est dans ce cadre que l’UNESCO honore une ville chaque année en lui décernant le titre de capitale mondiale du Livre. Cette année la palme revient à Conakry, en Guinée. Les détails avec CAMERPOST.

Du 23 avril 2017 jusqu’au 23 avril 2018, le livre sera à l’honneur à Conakry

Au cours du XVIIe siècle, deux écrivains de renom qui ne sont autres que Shakespeare et Cervantès s’en sont allés le jour du 23 avril. Dès lors, cette journée a été déclarée comme celle du livre. C’est dans le cadre de cette célébration que l’UNESCO choisit annuellement la capitale mondiale vouée à cette culture, en l’occurrence Conakry pour 2017. C’est la troisième fois dans l’histoire que l’Afrique est à l’honneur, après l’Égypte et le Nigéria. Avec l’aide de l’UNESCO, les autorités guinéennes pourront donc se pencher sur les meilleurs moyens à déployer pour l’alphabétisation de sa population. Cette désignation est une véritable opportunité dans la mesure où près de la moitié de la population ne sait ni lire ni écrire. Les autorités guinéennes profiteront également de l’occasion pour entériner leurs projets de construction de médiathèques et de bibliothèques ainsi que d’espaces de lecture dans chaque quartier de la capitale.

La capitale du livre : un motif pour l’assainissement

Si l’alphabétisation fait partie des priorités des autorités guinéennes, cette année du livre sera également une véritable opportunité pour procéder à un assainissement de la capitale. En effet, un grand nombre de vendeurs informels, d’ouvriers exerçant devant les étals, de propriétaires de kiosques ou de locaux de fortune ont été invités à libérer les lieux qu’ils occupent de manière tout à fait illégale. Par ailleurs, à Conakry, les panneaux et les affiches publics consacrés à Conakry, la capitale du Livre, parsèment les rues. De nombreux slogans sont d’ailleurs présents un peu partout dans la ville. Les observateurs espèrent toutefois que cette politique d’alphabétisation se poursuivra au-delà de cette année phare pour le pays.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz