Commission de l’ Union Africaine : Réouverture du processus de l’élection du prochain président

Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente en exercice de la commission de l'Union Africaine (UA) | DR
Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente en exercice de la commission de l’ Union Africaine (UA) | DR

Le processus de candidature pour l’élection des prochains président, vice-président et huit commissaires de l’Union africaine (UA) a rouvert, a confirmé l’organisation dans un communiqué publié mercredi.

L’élection du successeur de Mme Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’UA s’était tenue à Kigali, au Rwanda en juillet dernier mais a été suspendue après qu’aucun des trois prétendants au poste n’a obtenu la majorité requise de deux tiers des votes.

L’élection qui a connu sept tours de vote pour remplacer Mme Dlamini-Zuma qui devait céder le poste le mois dernier, reprendra lors du sommet de janvier prochain de l’organisation panafricaine.

Lançant officiellement la réouverture des candidatures, la Commission de l’UA a envoyé l’information aux 54 Etats membres, leur fournissant les calendriers et délais précis et détaillés pour le dépôt des candidatures aux dix postes concernés.

Selon la procédure d’élection des membres de la Commission de l’organisation, les candidatures aux postes de président, vice-président et de commissaires devraient être envoyées aux Etats membres au moins trois mois avant la date des élections.

Les scrutins devraient se tenir au cours de la 28ème session ordinaire de l’Assemblée des Chefs d’Etat et de gouvernement, prévue du 30 au 31 janvier 2017 au siège de l’UA à Addis-Abeba, en Ethiopie.

La réouverture du processus permet aux anciens candidats, ainsi qu’aux nouveaux de briguer l’un des dix postes.

Les trois candidats qui s’étaient présentés pour remplacer Mme Dlamini-Zuma en tant que président de l’UA sont le ministre botswanais des Affaires étrangères Pelonomi Venson-Moitoi, son homologue équatoguinéen Agapito Mba Mokouy et l’ancien vice-président ougandais, Speciosa Kazibwe Wandira.

Le président de la Commission de l’UA est élu par le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement au scrutin secret et à la majorité des deux tiers des Etats membres pour un mandat de quatre ans renouvelable.

L’Ivoirien Amara Essy a conduit la transition de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) à l’Union africaine (UA) de 2002 à 2003.

Depuis lors, la Commission a été dirigée par l’ancien président malien Alpha Oumar Konaré (2003-2008), le Gabonais Jean Ping (2008-2012) et la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma (juillet 2012 à aujourd’hui).

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz