Comité international olympique – Lutte contre le dopage : Lamine Diack suspendu à titre provisoire

Lamine Diack, ancien président de l'IAAF | © AFP/Archives/GREG BAKER
Lamine Diack, ancien président de l’IAAF | © AFP/Archives/GREG BAKER

Le Comité international olympique (CIO) a ‘’suspendu provisoirement’’ son membre d’honneur, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), le Sénégalais Lamine Diack (82 ans), mis en examen à Paris, la semaine dernière, dans un dossier de corruption lié à la lutte antidopage.

Cette décision, approuvant la proposition formulée par la commission d’éthique, a été prise mardi, lors de la réunion de la Commission exécutive du CIO à son siège à Lausanne (Suisse). Elle fait suite à la publication, lundi, du rapport de la commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA).

Membre du CIO de 1999 à 2013 en qualité de patron de la première discipline olympique, Diack, atteint par la limite d’âge, est devenu depuis le 31 décembre 2013 membre honoraire du CIO.

L’ancien président de l’IAAF – en poste jusqu’en fin août – mis en examen par la justice française mercredi pour ‘’corruption passive et blanchiment aggravé”, est soupçonné d’être impliqué dans un réseau de corruption lié au dopage créé en 2011.

Ses fils Khalil et Papa Massata, ex-conseiller marketing de l’IAAF, le médecin Gabriel Dollé, l’ancien président de la fédération russe et trésorier de l’IAAF, Valentin Balaknichev, ainsi que l’entraîneur Alexey Melnikov, sont également visés.

© CAMERPOST avec © APA