Claquettes-chaussettes dites-vous ? Ça revient à la mode

claquettes-chaussettes
Claquettes-chaussettes dites-vous ? Ça revient à la mode

S’il s’agit d’un style vestimentaire que l’on a toujours considéré comme peu attrayant, la combinaison claquettes-chaussettes est en train de devenir à la mode, notamment chez les adolescents. Pourtant, tout est parti d’un clip. Explications avec CAMERPOST.

Une mode vestimentaire que l’on croyait réservée à certaines catégories de personnes

L’image des claquettes-chaussettes est surtout véhiculée par les touristes allemands qui déambulent dans les rues des grandes villes. Il est à peine imaginable que ce style vestimentaire soit en train de gagner du terrain chez les jeunes. En effet, celui-ci a toujours été décrié comme étant dépourvu de classe et peu intéressant au niveau de l’hygiène. Toutefois, à part les touristes allemands, quelques célébrités dans le monde du sport et du show-business l’ont adopté depuis quelque temps, à l’exemple des footballeurs Antoine Griezmann ou Franck Ribéry, ou encore de la chanteuse Rihanna, et dernièrement Kendall Jenner sur le tapis rouge du Festival de Cannes. Il faut dire que les jeunes qui ont adopté ce mode vestimentaire ont déclaré qu’ils sont surpris par son confort. En tout cas, ce sont surtout les professeurs et les proviseurs des lycées et collèges qui crient au scandale au vu de cette déferlante vestimentaire qui est en train de gagner les salles de classe en France.

Un clip, une invitation en ligne et une vague de claquettes-chaussettes dans les collèges

Tout est parti d’un simple clip du rappeur Alrima dont le titre est déjà évocateur : « claquettes-chaussettes ». Après que le clip ait été vu par des millions de personnes, le chanteur a lancé un défi sur internet pour que les jeunes ados portent des chaussettes-claquettes en classe. L’appel a été entendu par des milliers de collégiens et lycéens qui ont débarqué dans les cours de récréation avec de simples claquettes ou de tongs portées sur des chaussettes. Le rôle des réseaux sociaux a ensuite propagé cette « mode » au détriment des rappels à l’ordre des responsables dans les écoles. En effet, des cas d’expulsion des salles de classe ont été répertoriés. Des proviseurs et des professeurs ont même envoyé un message ironique au rappeur Alrima, le remerciant de leur avoir donné du travail en plus.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz