Cinéma – Fast and Furious 7 : Vin Diesel fait un œil sur la Chine – 04/04/2015

L'acteur américain de film d'action Vin Diesel | Photo d'archives
L’acteur américain de film d’action Vin Diesel | Photo d’archives

« J’aime la Chine! »

L’acteur américain de film d’action Vin Diesel a clamé son approbation de l’empire du Milieu devant des centaines d’admirateurs regroupés dans une place de Sanlitun à Beijing, la semaine dernière. Diesel était dans la capitale pour promouvoir son prochain film, Fast and Furious 7, qui sortira en Chine le 12 avril.

Diesel avait un horaire chargé, et il a rencontré des dizaines de journalistes, dont certains s’étaient même déplacés de Singapour et de Dubaï, mais l’acteur a quand même réussi à trouver le temps de visiter la Cité interdite.

En tant qu’acteur principal et producteur de Fast and Furious, Diesel semblait de bonne humeur, et il avait plein de raisons de l’être.

Depuis la sortie du premier film en 2001, le film a récolté 2,3 milliards de dollars au box-office dans le monde. Avec un budget de 250 millions de dollars, le septième épisode a attiré des investissements du China Film Group Corp, mais le montant précis de cet investissement n’a pas été rendu public.

Fast and Furious 7 sera le premier film en Chine à sortir en salles dans les trois principaux formats : 3-D, Imax et Écran géant Chine. Étant donné cette sortie sans précédent, de nombreux admirateurs du cinéma chinois ont présumé que le film aurait des éléments chinois.

« S’il y a un autre Fast and Furious, il sera tourné en Chine », a déclaré Diesel à ses admirateurs.

La vedette de cinéma a par la suite approfondi ces commentaires dans un entretien avec le China Daily.

« L’idée qu’un acteur de la Chine fasse partie de la saga semble inévitable », dit-il.

« En tant que producteur, je suis fier que la saga soit multiculturelle. La première chose que j’ai faite après être devenu producteur de la franchise (à partir de Fast and Furious 4) a été de briser les lignes raciales, de les prendre toutes et de créer une famille.

Quand j’étais enfant, j’avais l’habitude de jouer aux Donjons et Dragons. À bien des égards, cela affecte la façon dont je produis des films. C’est juste une question de temps pour que le public prenne le chemin menant en Chine », explique Diesel, un peu mystérieusement.

Selon lui, dans les épisodes précédents, il y a des allusions subtiles selon lesquelles l’histoire conduit en Chine.

« Les spectateurs aiment bien lorsque les films se parlent entre eux et répondent aux questions qui n’ont pas encore trouvé de réponses, même dans un film vieux de 10 ans. »

L’Américain Justin Lin, d’origine taiwanaise, a réalisé les Fast and Furious 3, 4, 5 et 6. Le nouveau film a été réalisé par James Wan, un réalisateur chinois né en Malaisie, plus connu pour son film Saw (2004).

« Le prochain réalisateur avec lequel je vais travailler, ce sera Ang Lee, l’un de mes réalisateurs préférés des 10 dernières années », confie Diesel.

Michelle Rodriguez, l’actrice principale depuis le début de la série, a déclaré : « Personne ne s’attend à ce qu’une distribution si multiculturelle survive si longtemps dans un film. Pour moi, c’est un gros cadeau ».

Son rôle était « mort » dans le quatrième épisode, mais il est revenu dans le sixième après que les admirateurs l’eurent demandé sur les médias sociaux.

« Fast and Furious est généralement un film d’action avec des explosions, mais il y a aussi une émotion subtile », ajoute Rodriguez.

Le septième épisode est le plus sentimental, en partie à cause d’une tragédie dans la vraie vie.

En novembre 2013, Paul Walker, un autre acteur principal de Fast and Furious, a été tué dans un accident de voiture en plein milieu du tournage. Des images de synthèse ont été utilisées pour compléter les scènes que Walker n’avait pu achever.

« C’est le film le plus difficile que j’ai jamais fait, car j’ai perdu un frère », confirme Diesel.

À la fin de Fast and Furious 7, un clip qui lui rend hommage mêle les scènes de Walker des précédents Fast and Furious. Brian O’Conner, le personnage de Walker dans le film, sera retiré dans les prochains films.

Cependant, lorsque les rôles anciens se terminent de façon inattendue, de nouveaux personnages sont introduits.

À part la Lykan Hypersport, l’une des voitures les plus chères dans le monde (3,4 millions de dollars) qui est apparue lors d’une conférence de presse à Beijing la semaine dernière, l’apparition de la vedette de films d’action Jason Statham a également créé un certain émoi parmi les admirateurs. Statham joue Deckard Shaw, « le méchant » du film.

« Je ne me considère pas vraiment comme un méchant », confie Statham qui joue habituellement des héros masculins. « (Dans le film) Je prends soin de ma famille. Je ne suis pas intéressé par l’argent.

J’adore le fait que les admirateurs aiment tellement le film », ajoute Statham, en riant. Selon lui, il aurait dû participer au sixième épisode de Fast and Furious, mais il a finalement choisi de retarder son apparition jusqu’au septième.

C’était la deuxième visite de Statham à Beijing. Il y était venu l’an dernier pour faire la promotion de The Expendables 3. Statham, un admirateur de Bruce Lee, prévoit également un plus grand nombre de coopérations avec des cinéastes chinois. Il dit avoir forgé une bonne amitié avec le réalisateur hongkongais d’arts martiaux Corey Yuen depuis qu’ils ont tourné la série The Transporter.

« Je tente de faire quelque chose avec eux (l’équipe de Yuen) très bientôt en Chine », conclut Statham.

« Nous avons maintenant un scénario. »

Source : © french.china.org.cn

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz