Chine – Manuel Valls : « Shanghai est la première destination des expatriés français en Asie » – 03/02/2015

"Shanghai est la première destination des expatriés français en Asie" .[FRED DUFOUR / POOL / AFP]
“Shanghai est la première destination des expatriés français en Asie” .[FRED DUFOUR / POOL / AFP]

Le Premier ministre français Manuel Valls a déclaré le 31 janvier que Shanghai était devenue la ville où vit le plus grand nombre d’expatriés français en Asie, et qu’elle pourrait être une ville clé pour l’avenir des relations franco-chinoises.

Lors d’un entretien avec Yang Xiong, maire de Shanghai, Valls a indiqué que le nombre d’expatriés français dans la ville avait atteint 17 000 personnes. Avec le soutien des autorités chinoises, une école française destinée à accueillir les enfants des expatriés français y sera par ailleurs inaugurée fin 2017, un projet qui a pour but d’améliorer le cadre de vie des expatriés français travaillant et résidant à Shanghai.

« Les investissements en Chine ne représentent que 2% du total des investissements étrangers français. Les entreprises françaises en Chine demeurent de relativement petite taille. Il faut que plus d’entreprises françaises investissent à Shanghai et saisissent les opportunités offertes par le développement chinois », a déclaré le Premier ministre.

Alors que Shanghai dispose d’un réseau de métro de 548 km et que la ville prévoit de construire 400 km de lignes de tramway, Valls a rappelé que les transports sont à la fois un atout des entreprises françaises et le point fort de leur développement en Chine.

Afin d’attirer les investisseurs et les touristes chinois, Valls a encore chaleureusement lancé un « Bienvenue en France » en chinois lors de son discours « France-Chine : innovons ensemble » samedi dernier.

Selon lui, la France, située en plein centre de l’Europe, conserve une relation intime avec le continent africain. Les entreprises chinoises peuvent donc non seulement pénétrer sur le marché européen en investissant en France, mais aussi conforter leur positionnement sur le marché africain grâce à des partenariats avec des entreprises françaises.

Le Premier ministre a encore fait part de deux objectifs chiffrés concernant les touristes et les étudiants chinois en France : l’Hexagone prévoit de porter à 50 000 le nombre d’étudiants chinois sur le territoire dans les prochaines années et d’attirer annuellement un total de cinq millions de touristes chinois d’ici 2020.

Jusqu’à la fin novembre 2014, la France aurait investi dans un total de 4771 projets en Chine, pour un montant réel de 11,9 milliards d’euros. Or, la moitié de ces investissements ont été réalisés autour de Shanghai.

Source : © china.org.cn